Rapport annuel au Parlement 2013 - page 9

Il est de plus en plus évident que la protection de la vie privée exige un partenariat entre
les personnes et les entreprises avec lesquelles elles ont des rapports.
Comme tout partenariat fructueux, celui-ci
doit reposer sur la confiance et, partant, sur
la transparence. Maintenant que les données
personnelles sont devenues un précieux atout
commercial, les règles régissant leur collecte,
utilisation et communication doivent être des
plus limpides, bien comprises et activement
acceptées.
J’entame mon mandat à titre de commissaire à
la protection de la vie privée et je suis fier que
le Commissariat ait cherché à assumer un rôle
de chef de file pour encourager cette relation
importante entre les clients et les entreprises.
L’un de nos objectifs sera de continuer d’offrir
de l’aide pour que les entreprises adoptent
des pratiques claires quant à la protection de
la vie privée, pour que les Canadiennes et les
Canadiens sachent à quoi s’attendre et puissent
contribuer davantage à la sauvegarde de leurs
renseignements personnels.
Dans l’économie et la société d’aujourd’hui,
de plus en plus axées sur l’information et
mues par le numérique, pour renforcer la
capacité des gens à prendre le contrôle de leurs
renseignements personnels, il faut accroître le
contrôle qu’ils ont sur leur vie.
Le présent rapport décrit les efforts déployés
par le Commissariat pour atteindre cet
objectif aux termes de la
Loi sur la protection
des renseignements personnels et les documents
électroniques
au cours de l’année civile 2013.
Le rapport montre comment le Commissariat
est passé de la recherche à l’action en cernant
les nouveaux enjeux liés à la protection de
la vie privée, en formulant des positions
stratégiques et en leur donnant suite dans des
lignes directrices et des régimes de mise en
application.
Le rapport montre aussi qu’il est possible de
prendre des mesures réglementaires efficaces
et d’obtenir des résultats même lorsqu’il
est question d’enjeux internationaux dans
un monde de plus en plus décloisonné.
Dans un tel contexte, les responsables de la
protection de la vie privée doivent plus que
jamais unir leurs forces à celles d’homologues
internationaux pour faire état de nos
préoccupations relatives à la protection de la
vie privée (comme le Commissariat l’a fait dans
une lettre signée par 36 de ses homologues
au sujet de Google Glass) et pour adopter
des mesures conjointes donnant lieu à une
Message du commissaire
1
1,2,3,4,5,6,7,8 10,11,12,13,14,15,16,17,18,19,...51
Powered by FlippingBook