Table of Contents Table of Contents
Previous Page  11 / 61 Next Page
Information
Show Menu
Previous Page 11 / 61 Next Page
Page Background

Message du commissaire

Parmi les moments forts de 2014, on note

l’acceptation de l’Entente mondiale de

coopération transfrontière dans l’application

des lois par 55 autorités d’application des lois

sur la protection des données dans le monde.

Cette entente a pour but de favoriser la mise en

place d’actions plus coordonnées pour traiter

des questions de protection transfrontière des

renseignements personnels. Elle répond à un

besoin urgent qu’ont les autorités responsables

de la protection des données de pouvoir

partager de l’information confidentielle, ce qui

permet une collaboration accrue et un plus

grand nombre d’enquêtes conjointes.

C’est une avancée très positive. Lorsque

l’Entente sera pleinement mise en œuvre, les

organisations pourront faire des enquêtes ayant

des répercussions mondiales dans le cadre

d’un processus coordonné au lieu que chacune

déploie les mêmes efforts que les autres dans le

cadre d’une série d’enquêtes nationales. Dans

de nombreux cas, les conclusions et résultats

des enquêtes pourraient être publiés plus

rapidement – renforçant et précisant ainsi les

messages aux organisations et au grand public.

Il est dorénavant possible de dire que lorsqu’un

incident ayant des répercussions internationales

survient, les autorités responsables de la

protection des renseignements personnels

chercheront à déterminer avec quels partenaires

il est le plus efficace de travailler, et de quelle

manière.

Pour résumer, il s’agit d’une nouvelle façon de

travailler.

Cette plus vaste collaboration devrait nous

permettre d’assurer le respect des droits en

matière de protection de la vie privée à une

plus grande échelle qu’avant. Elle fournira

également plus de recours aux personnes qui

pourraient être préoccupées du fait qu’elles

n’ont pas de contrôle sur leurs renseignements

personnels dans un monde numérique sans

frontières.

IMPORTANCE ACCRUE DES QUESTIONS

ENTOURANT LES RENSEIGNEMENTS

PERSONNELS

Au Canada et partout dans le monde, la

question de la vie privée n’a jamais été aussi

importante, et ce, de plusieurs façons. Les

atteintes à la sécurité des données touchant de

grands détaillants suscitent une vaste attention

médiatique. Les interactions accrues entre les

organisations responsables de l’application des

lois, les organisations responsables de la sécurité

nationale et les organisations commerciales qui

détiennent des données sur les consommateurs

ont soulevé la curiosité du public. De plus,

la capacité accrue de suivre et d’analyser les

comportements des consommateurs – en

ligne et sur des appareils mobiles – amène les

gens à se demander par qui, au juste, leurs

renseignements personnels sont recueillis, où

ils sont acheminés, comment ils sont utilisés et

comment on peut avoir un plus grand contrôle

sur eux.

Cet intérêt accru chez les consommateurs s’est

entre autres traduit par une augmentation

significative des requêtes et des plaintes au

Commissariat en vertu de la LPRPDE en

2014.

3