Table of Contents Table of Contents
Previous Page  9 / 61 Next Page
Information
Show Menu
Previous Page 9 / 61 Next Page
Page Background

D

epuis que je suis commissaire à la protection de la vie privée, je suis frappé

par le fait qu’un grand nombre de risques liés à la protection de la vie privée

des Canadiens sont de nature mondiale.

En cette ère numérique, notre économie

et notre société s’internationalisent de plus

en plus, ce qui se traduit par un nombre

croissant de renseignements personnels qui

traversent les frontières. Un seul enjeu peut

affecter un grand nombre de personnes

dans plusieurs pays – comme nous l’avons

constaté dans le cadre de nos enquêtes en

2014.

Dans un cas, par exemple, nous avons

reçu plus d’une vingtaine de plaintes de

Canadiens au sujet d’un site Web basé en

Roumanie qui republie des jugements.

Le site a ainsi rendu accessibles à toute

personne ayant une connexion Internet

de nombreuses décisions de tribunaux

contenant des renseignements de nature

très sensible relativement à des divorces, des

gardes d’enfants, des faillites, des relations de

travail, l’immigration, etc.

Une autre enquête a porté sur une

importante atteinte à la sécurité des données

chez Adobe Inc. qui a permis à des pirates

informatiques d’accéder aux renseignements

personnels de millions de clients partout

dans le monde.

Pour les autorités responsables de la

protection des données, comme le

Commissariat à la protection de la vie

privée du Canada, ces types d’enjeux

rappellent l’importance de demeurer

bien au fait des nouvelles tendances et de

continuer à chercher des façons de collaborer

plus étroitement avec leurs homologues

provinciaux et internationaux.

Il devient essentiel de penser et de travailler

à l’échelle mondiale, et c’est pourquoi les

questions relatives à la protection de la vie

privée de portée internationale occupent

Message du

commissaire

1