Table of Contents Table of Contents
Previous Page  6 / 23 Next Page
Information
Show Menu
Previous Page 6 / 23 Next Page
Page Background

________________________________________________________________________________________________________

30, rue Victoria, 1

er

étage, Gatineau (Québec) K1A 1H3 • Sans frais : 1-800-282-1376 • Télécopieur : (819) 994-5424

ATS : (819) 994-6591

www.priv.gc.ca

• Suivez-nous sur Twitter : @priveeprivacy

2

relatives à nos priorités des prochaines années. Les nouvelles priorités en protection de la vie privée nous

aideront à affiner nos orientations de manière à nous permettre de faire un usage optimal de nos ressources

limitées, de mieux informer les parlementaires et d’assurer la protection et la promotion des droits à la vie

privée au Canada.

Ce que nous avons fait

Le Commissariat à la protection de la vie privée du Canada (Commissariat) tire son mandat de deux lois

habilitantes. La

Loi sur la protection des renseignements personnels

énonce les règles du jeu pour ce qui est de

l’utilisation de renseignements personnels par les ministères fédéraux. La

Loi sur la protection des

renseignements personnels et les documents électroniques

(LPRPDE) s’applique aux organismes à vocation

commerciale ainsi qu’aux entreprises fédérales. Notre mandat prévoit notamment que nous fassions enquête

sur les plaintes reçues du public et que nous répondions aux demandes de renseignements des parlementaires.

Nous continuerons à exercer ces activités.

Cela dit, nos priorités stratégiques en matière de protection de la vie privée nous aideront à faire des choix

lorsque ceux-ci dépendent de nous. Ainsi, elles nous aideront à décider si le commissaire devrait entreprendre

une enquête ou une vérification là où il paraît raisonnable de le faire et à juger des démarches en justice

exigeant notre intervention, des offres d’allocution à accepter, des lignes directrices ou des rapports de

recherche à élaborer, des mesures d’éducation ou de sensibilisation à adopter et des projets de recherche à

choisir de financer par l’entremise de notre programme de contributions.

En 2007, le Commissariat s’était donné quatre priorités stratégiques afin de canaliser ses ressources en

fonction des questions de protection de la vie privée considérées comme les plus pressantes à l’époque dans

les domaines suivants : technologie de l’information, sécurité publique, protection de l’identité et information

génétique. Comme nous l’avons expliqué dans notre

rapport de synthèse de 2013 ,

cette approche a aidé le

Commissariat à créer des capacités, à enrichir les connaissances et à faire advenir des changements.

En voulant nous doter de nouvelles priorités stratégiques, nous visons principalement à donner aux Canadiens

un meilleur contrôle sur leurs renseignements personnels. Il est particulièrement difficile de rester en contrôle

sur ce plan dans un monde de mégadonnées où on se trouve à recueillir de l’information personnelle comme

jamais et où de puissants algorithmes peuvent dégager des tendances à toutes sortes de fins, qu’il s’agisse de

commercialisation ou de sécurité nationale.

Nous désirions nous assurer que la voie à prendre pour atteindre notre objectif s’accorderait avec ce que les

Canadiens ont véritablement le plus comme intérêts et comme préoccupations. Pour découvrir ce que les

Canadiens pensent de la protection de la vie privée et ce que les spécialistes du domaine voient comme rôle

pour le Commissariat à un horizon de cinq ans, nous avons entrepris de recueillir les propos d’une grande

diversité de personnes et d’organismes sur les enjeux d’importance pour eux dans ce domaine. Nous nous

sommes mis à l’écoute du grand public partout au pays par des sondages d’opinion et des séances de

discussion tenues d’un océan à l’autre. Nous avons également invité les intervenants, notamment les

représentants des secteurs public et privé, du milieu universitaire, de la société civile et des regroupements de

consommateurs, à assister à des discussions dirigées dans cinq villes canadiennes

1 .

1

Halifax, Toronto, Ottawa, Edmonton et Montréal