Présentation d’un formulaire de commentaires en ligne no 2

Anonyme

Août 2016

Remarque : Ce document a été présenté par les auteurs ou auteures au Commissariat à la protection de la vie privée du Canada dans le cadre de la consultation sur la réputation en ligne.

Avertissement : Les opinions exprimées dans ce document sont celles des auteurs ou auteures et ne reflètent pas nécessairement celles du Commissariat à la protection de la vie privée du Canada. Comme ce mémoire a été fourni par une entité non assujettie à la Loi sur les langues officielles, il a été traduit de sa langue d’origine par le Commissariat à titre indicatif. En cas de divergence, veuillez consulter la version anglaise. Pour plus d’information sur la politique du Commissariat sur l’offre de contenu dans les deux langues officielles, vous pouvez consulter la page d’Avis importants.


C’est avec joie que je constate que le Commissariat à la protection de la vie privée s’attaque maintenant à la diffamation en ligne, qui est souvent anonyme.

Cette diffamation provient en grande partie d’autres pays, et les Canadiens disposent de très peu de moyens pour la contrer.

Même si l’on se penche maintenant sur la question, le Canada accuse un retard de plusieurs années sur de nombreux autres pays en ce qui a trait à la protection et aux droits, comme le droit à l’oubli.

Voici certains commentaires pertinents de Canadiens au sujet de la diffamation en ligne ainsi que des sites Web consacrés à la vengeance et au commérage :

  • Cela doit cesser! Trop de réputations ont été détruites. — Anonyme
  • Cela est dégoûtant et doit être enrayé. — N.L., Alberta
  • J’ai du mal à croire que ce site puisse rester actif. — X., Colombie Britannique
  • C’est un site au contenu injurieux et mensonger que les gens utilisent pour diffamer et intimider d’autres personnes sans que celles ci puissent rectifier les faits. À cause de ce site ridicule, de nombreuses personnes se sont suicidées ou souffrent de troubles d’anxiété; fermons le! — B., Winnipeg (Manitoba)
  • Que ce site soit légal ou non, il témoigne du ridicule qui caractérise le monde dans lequel nous vivons. Je sais bien que certaines personnes commettent des actes méprisables sur lesquels il peut convenir de lever le voile, mais le fait qu’une personne qui n’a rien à se reprocher puisse voir sa réputation entachée parce que quelqu’un s’est senti quelque peu lésé est troublant. — G.R., Calgary (Alberta)
  • Je suis une victime de ce site de cyberintimidation. À l’instar d’autres personnes, j’ai vu ma réputation être entachée; ce site doit être fermé. — M.B., Coquitlam (Colombie Britannique)
  • La cyberintimidation doit être prise plus au sérieux. — B., Coquitlam (Colombie Britannique)

Le temps est venu d’offrir aux Canadiens une protection réelle contre ces atteintes à leur réputation, qui peuvent leur nuire sur les plans professionnel et personnel, et nuire à leur santé mentale.

Date de modification :