Protéger la réputation des Canadiens en ligne: Réponse au rapport sur la réputation en ligne du Commissariat à la protection de la vie privée

L’Association canadienne de la technologie de l’information (ACTI)

Août 2016

Remarque : Ce document a été présenté par les auteurs ou auteures au Commissariat à la protection de la vie privée du Canada dans le cadre de la consultation sur la réputation en ligne.

Avertissement : Les opinions exprimées dans ce document sont celles des auteurs ou auteures et ne reflètent pas nécessairement celles du Commissariat à la protection de la vie privée du Canada. Comme ce mémoire a été fourni par une entité non assujettie à la Loi sur les langues officielles, il a été traduit de sa langue d’origine par le Commissariat à titre indicatif. En cas de divergence, veuillez consulter la version anglaise. Pour plus d’information sur la politique du Commissariat sur l’offre de contenu dans les deux langues officielles, vous pouvez consulter la page d’Avis importants.


Sommaire

L’Association canadienne de la technologie de l’information (ACTI) présente cette réponse au nom de l’industrie canadienne des technologies de l’information et des communications. Vous trouverez ci-après un résumé de ses recommandations.

  • Examiner des façons de tirer parti des recours et des mécanismes de protection contre la diffamation et le harcèlement en ligne prévus par la législation canadienne afin de faciliter l’accès des Canadiens à ces recours et mécanismes.
  • Travailler avec des partenaires de l’industrie et d’autres partenaires internationaux, par l’intermédiaire d’organismes comme l’Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE), pour élaborer des approches communes et concertées afin d’éliminer les contenus diffamatoires et de mettre fin aux activités criminelles déstabilisantes au-delà des frontières.
  • Travailler avec des collègues de l’industrie et des provinces afin d’intégrer l’enseignement de la « cyberhygiène » au programme scolaire de base au Canada.
  • Dans le cadre du mandat d’éducation du public conféré au Commissariat à la protection de la vie privée du Canada, lancer une campagne de sensibilisation incitant les Canadiens à « y penser à deux fois » avant de publier des choses en ligne.

La version intégrale est disponible dans les langues suivantes :

Anglais (document PDF)

Remarque : Comme ce mémoire a été soumis par une entité non assujettie à la Loi sur les langues officielles, la version intégrale n’est disponible que dans la langue dans laquelle il a été rédigé.

Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez cocher toutes les réponses pertinentes (obligatoire) : Erreur 1 : Ce champ est obligatoire.

Remarque

Date de modification :