Blogue

Si votre jeans pouvait parler

En vue de contrôler l'inventaire en magasin, Wal-Mart a lancé le 1er août 2010 un programme de suivi de l'inventaire grâce à l'identification par radiofréquence (IRF) des articles. Au tout premier stade de sa mise en œuvre, le système effectue le suivi des jeans, des chaussettes et des sous-vêtements. Les articles sont munis d'une étiquette d'IRF enlevable qu'on peut lire à distance grâce à un scanneur portatif; les employés sont donc en mesure de savoir en quelques secondes si certaines tailles sont absentes des tablettes et ce qui est disponible en entrepôt. Si le programme est jugé efficace, il sera lancé dans plus de 3 750 magasins Wal-Mart aux États-Unis et englobera un plus grand nombre de produits.

Lire la suite

Vous êtes ici!

Savez-vous comment sont utilisées vos données de localisation? Dans le cadre d'un récent sondage commandé par Webroot, une entreprise de sécurité, 1 645 réseauteurs sociaux des États-Unis et du Royaume-Uni possédant un appareil mobile muni d'un dispositif de localisation ont été questionnés sur leur utilisation de services et d'outils géodépendants. Trente-neuf pour cent des répondants ont indiqué recourir au système de géolocalisation de leur appareil mobile et plus de la moitié d'entre eux (55 pour cent) se disent inquiets qu'on porte atteinte à leur vie privée.

Lire la suite

On vous observe peut être, mais pouvez vous fermer les rideaux?

Une icône cliquable sur toutes les publicités comportementales pour connaître (rapidement et en langage clair) le type d’information qu’un annonceur recueille et utilise à votre sujet? Pour nous, passionnés de la protection de la vie privée, cela semble trop beau pour être vrai, mais ce curieux concept a récemment été le sujet d’un blogue sur le site The New York Times.

Lire la suite

Incohérence temporelle, économie comportementale et protection de la vie privée

Au Commissariat, nous passons beaucoup de temps à réfléchir à la question suivante : en dépit des nombreuses études qui indiquent clairement que la protection de la vie privée compte aux yeux des Canadiennes et des Canadiens, pourquoi est-ce qu’un grand nombre d’entre nous communiquons nos renseignements personnels à tous ceux qui le demandent? Nous savons que les gens accordent de l’importance à la protection de la vie privée, mais pourtant, ils continuent d’échanger leurs renseignements personnels contre à peu près n’importe quoi – des services « gratuits » ou la chance de gagner quelque chose. Pourquoi notre comportement ne reflète-t-il pas toujours nos propos? Où se produit la rupture, exactement?

Lire la suite

Montrant les blogues 1 à 4 de 4.

Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez cocher toutes les réponses pertinentes (obligatoire) : Erreur 1 : Ce champ est obligatoire.

Remarque

Date de modification :