Un pépin informatique à l’Agence des services frontaliers déclenche une atteinte à la protection des données

En réponse à une demande présentée en vertu de la Loi sur l’accès à l’information (LAI), l’Agence des services frontaliers du Canada (ASFC) a diffusé en mars 2007 un document de 52 pages qui comprenait une page renfermant les renseignements personnels d’autres personnes.

En raison d’un problème informatique, les renseignements personnels sont apparus sur l’imprimé d’ordinateur bien qu’ils avaient été supprimés de la version électronique. La personne qui avait présenté la demande de renseignements a retourné la page en question.

Nous avions mentionné un problème informatique similaire dans notre Rapport annuel de 2007‑2008 et l’ASFC était au courant de l’avis sur la politique sur la sécurité émis par le Secrétariat du Conseil du Trésor en octobre 2007, concernant la vulnérabilité de la communication électronique de renseignements en vertu de la LAI et de la Loi sur la protection des renseignements personnels. L’Agence tentait avec le vendeur du logiciel de résoudre ses problèmes informatiques.

L’ASFC s’est engagée à travailler de concert avec le vendeur du logiciel et d’examiner les procédures pour s’assurer que les renseignements exclus en vertu de la LAI et de la Loi sur la protection des renseignements personnels sont supprimés de manière permanente. L’Agence a aussi entrepris de mettre en œuvre un processus manuel d’assurance qualité pour tous les renseignements communiqués en vertu des deux lois.

Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez cocher toutes les réponses pertinentes (obligatoire) : Erreur 1 : Ce champ est obligatoire.

Remarque

Date de modification :