Des données personnelles disparaissent avec des porte-documents du gouvernement

Il n’est pas rare qu’on avise le Commissariat d’incidents où un fonctionnaire a perdu, égaré temporairement ou s’est fait voler un porte-documents contenant des renseignements personnels de Canadiennes et de Canadiens.

De telles situations sont très sérieuses pour ceux et celles dont les renseignements personnels sont compromis, d’autant plus que les pertes pourraient grandement être évitées si les documents étaient conservés en des lieux sécuritaires, tout simplement.

Plus d’un quart de siècle après l’adoption de la Loi sur la protection des renseignements personnels, de telles atteintes à la vie privée témoignent de l’importance de la vigilance dans le traitement des renseignements personnels par les employés du gouvernement.

Dans un cas notoire, un représentant de Justice Canada en voyage d’affaires à Kingston (Ontario) a perdu un porte-documents contenant les renseignements personnels de 145 contribuables, y compris leurs numéros d’assurance sociale et certains détails sur leurs investissements dans des abris fiscaux. Le porte-documents n’était ni fermé à clé, ni sécurisé, et la police ne l’a jamais retrouvé.

Le Ministère a avisé l’Agence du revenu du Canada, qui a notifié par écrit toutes les personnes concernées. Justice Canada s’est également engagé à former ses employés sur la protection adéquate des renseignements personnels.

Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez cocher toutes les réponses pertinentes (obligatoire) : Erreur 1 : Ce champ est obligatoire.

Remarque

Date de modification :