Communiqué

Cette page Web a été archivée dans le Web

L’information dont il est indiqué qu’elle est archivée est fournie à des fins de référence, de recherche ou de tenue de documents. Elle n’est pas assujettie aux normes Web du gouvernement du Canada et elle n’a pas été modifiée ou mise à jour depuis son archivage. Pour obtenir cette information dans un autre format, veuillez communiquer avec nous.

Ottawa, le 10 avril 2002 - Le commissaire à la protection de la vie privée du Canada, George Radwanski, a fait parvenir aujourd'hui l'opinion suivante émise par l'ancien juge de la Cour suprême, Gérard La Forest, au sujet de la surveillance vidéo par la GRC à Kelowna, et la surveillance vidéo dans les rues publiques en général. Jusqu'à sa retraite en 1997, le juge La Forest était l'expert de la Cour suprême en matière de protection de la vie privée.

Selon l'opinion du juge La Forest, les conclusions du commissaire concernant la surveillance vidéo à Kelowna sont « raisonnables, logiques et défendables en droit et en logique. »

Il déclare « qu'il ne fait aucun doute non plus que le solliciteur général a le pouvoir de réglementer l'utilisation de la surveillance vidéo par la GRC. »

En analysant les implications constitutionnelles de la surveillance vidéo dans les rues publiques par les forces policières partout au Canada, le juge La Forest conclut ceci : « Je suis d'avis que le type de surveillance vidéo employé à Kelowna, avec ou sans enrregistrement continu, viole l'article 8 de la Charte. »

Prière de consulter l'opinion complète du juge La Forest, ci-jointe.

- 30 -

 

Pour plus de renseignements, contactez :

Anne-Marie Hayden
Relations médiatiques
Commissariat à la protection de la vie privée du Canada
Tél.: 613-995-0103
ahayden@priv.gc.ca
www.priv.gc.ca

Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez cocher toutes les réponses pertinentes (obligatoire) : Erreur 1 : Ce champ est obligatoire.

Remarque

Date de modification :