Communiqué

Cette page Web a été archivée dans le Web

L’information dont il est indiqué qu’elle est archivée est fournie à des fins de référence, de recherche ou de tenue de documents. Elle n’est pas assujettie aux normes Web du gouvernement du Canada et elle n’a pas été modifiée ou mise à jour depuis son archivage. Pour obtenir cette information dans un autre format, veuillez communiquer avec nous.

Une année marquée par le progrès et la reconstruction — Relever les défis croissants qui s'annoncent

Ottawa, le 4 novembre 2004 – « L'année qui vient de se terminer a été très exigeante en raison des menaces à la vie privée de plus en plus fréquentes, et la lutte pour protéger le droit à la vie privée a exigé à maintes reprises des efforts sans relâche », a fait savoir la commissaire à la protection de la vie privée, Jennifer Stoddart, dans le premier rapport qu'elle a déposé au Parlement.

Bien que des efforts en vue de rebâtir et regagner la confiance du Parlement et de la population canadienne fussent une priorité du Commissariat, d'importants progrès ont été réalisés au chapitre du renforcement des pratiques de gestion et des finances, de la mise en oeuvre des mesures correctives et du traitement des préoccupations en matière de protection des renseignements personnels du public canadien.

« Nous avons profité de l'occasion qui nous était offerte pour jeter de nouvelles assises plus solides, et nous sommes prêts à faire face avec une confiance et une énergie renouvelées aux nombreux défis en matière de protection de la vie privée qui nous attendent », a ajouté Mme Stoddart.

Principales réalisations

  • Préparatifs en vue de la mise en oeuvre intégrale de la Loi sur la protection des renseignements personnels et les documents électroniques (LPRPDE), qui ont surtout porté sur l'aide aux organisations du secteur privé à se conformer à leurs obligations et sur la sensibilisation des particuliers à leur droit à la vie privée;
  • Suite donnée à des milliers de questions et de demandes de renseignements et d'aide provenant d'entreprises concernant l'application de la LPRPDE;
  • Traitement d'un nombre record de nouvelles plaintes conformément à la Loi sur la protection des renseignements personnels, qui ont enregistré une hausse de 250 pour 100 par rapport à l'année précédente;
  • Collaboration avec les professionnels de la santé et les représentants du gouvernement pour mettre au point des outils et élaborer des directives sur la LPRPDE en vue de traiter des préoccupations de la collectivité des soins de santé.
  • Renforcement de la capacité du Commissariat à surveiller les nouvelles technologies et leur incidence sur la vie privée.

« Nous devons veiller à ce que le concert des voix demandant plus de sécurité, plus de données et plus d'information sur nous tous ne vienne pas diluer le droit à la protection des renseignements personnels des particuliers ni ne les anéantisse », a précisé Mme Stoddart.

Pour l'avenir, le Commissariat est résolu à favoriser une bonne compréhension des nouveaux enjeux en matière de vie privée auprès des parlementaires, du grand public et des législateurs, de même qu'à continuer de fournir une analyse convaincante des risques et défis nationaux et internationaux en matière de protection des renseignements personnels à mesure qu'ils se présentent, ce qui comprend :

  • des suggestions pour une réforme législative de la Loi sur la protection des renseignements personnels qui permettra le gouvernement du Canada de mieux protéger le droit à la vie privée des Canadiens et Canadiennes dans le monde évolué de la sécurité et de la technologie d'aujourd'hui;
  • un examen de la Loi antiterroriste pour assurer que le droit à la vie privée de la population canadienne est protégé avec une extrême vigilance;
  • une vérification de la circulation transfrontalière des renseignements personnels des Canadiens et Canadiennes ainsi que de ses répercussions sur leur droit à la protection des renseignements personnels;
  • le suivi des nouvelles technologies de surveillance susceptibles de porter atteinte au droit à la protection des renseignements personnels des citoyens et la collaboration avec les partenaires fédéraux en vue de déterminer des mesures réglementaires et techniques adéquates pour traiter de ces enjeux.

Dans son rapport, Mme Stoddart félicite le personnel du Commissariat du professionnalisme et du courage devant l'adversité dont il a fait preuve tout au long de l'année. Elle souligne également le travail formidable du commissaire par intérim Robert Marleau de même que son leadership et son soutien pendant la période de transition qui a précédé sa nomination.

Vous pouvez vous procurer un exemplaire du Rapport annuel au Parlement du CPVP pour 2003-2004 en direct, à l'adresse www.priv.gc.ca, ou au téléphone, au numéro 1-800-282-1376.

— 30 —

Pour plus d'information, prière de communiquer avec :
Renée Couturier
Relations médiatiques
Commissariat à la protection de la vie privée du Canada
Tél. : 613-995-0103
Courriel : rcouturier@priv.gc.ca
Site Web : www.priv.gc.ca

Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez cocher toutes les réponses pertinentes (obligatoire) : Erreur 1 : Ce champ est obligatoire.

Remarque

Date de modification :