Communiqué

Cette page Web a été archivée dans le Web

L’information dont il est indiqué qu’elle est archivée est fournie à des fins de référence, de recherche ou de tenue de documents. Elle n’est pas assujettie aux normes Web du gouvernement du Canada et elle n’a pas été modifiée ou mise à jour depuis son archivage. Pour obtenir cette information dans un autre format, veuillez communiquer avec nous.

La commissaire à la protection de la vie privée en quête de rétroaction sur l’incidence de l’utilisation des technologies d’identification par radiofréquence en milieu de travail

OTTAWA, le 4 mars 2008 — La commissaire à la protection de la vie privée du Canada, Jennifer Stoddart, lance aujourd’hui un appel d’observations en vue d’enrichir le débat sur l’utilisation des systèmes d’identification par radiofréquence (IRF) en milieu de travail.

« Bien qu’il ne fasse aucun doute que cette technologie peut servir à améliorer la productivité et à rehausser la sécurité, nous demeurons néanmoins préoccupés à l’idée qu’elle puisse être utilisée à titre d’outil de surveillance, minant alors l’autonomie et la dignité des travailleurs », a indiqué la commissaire Stoddart. « Lorsque les systèmes d’IRF sont déployés en milieu de travail, nous sommes d’avis qu’il est nécessaire de rechercher l’équilibre entre les avantages qu’en tirent les employeurs et la protection de la vie privée des employés. »

La commissaire à la protection de la vie privée a préparé un document de consultation énonçant les pratiques recommandées de protection de la vie privée pour les organisations qui cherchent à profiter des avantages des technologies d’IRF. Ce document présente un aperçu des technologies d’IRF ainsi que les risques de sécurité et d’atteinte à la vie privée qui découlent de l’utilisation de ces systèmes. Le document explique l’application possible des lois fédérales sur la protection des renseignements personnels aux systèmes d’IRF et on y traite des attentes raisonnables en matière de protection de la vie privée en milieu de travail. Enfin, le document présente les démarches qu’une organisation devrait faire avant de mettre l’IRF en application.

La commissaire à la protection de la vie privée souhaite que le public lui fasse part de ses observations en ce qui a trait à ce document de consultation. Elle invite tout particulièrement les intervenants concernés par l’IRF en milieu de travail — les employeurs, les employés, les syndicats et les concepteurs de technologies d’IRF — à répondre aux questions posées dans le document de consultation. Ce dernier est disponible sur le site Web du Commissariat à la protection de la vie privée. La date limite pour soumettre ses observations est le 30 avril 2008.

— 30 —

Pour obtenir d’autres renseignements, veuillez communiquer avec :

Colin McKay
Commissariat à la protection de la vie privée du Canada
Téléphone : 613-995-0103
Courriel : cmckay@priv.gc.ca

Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez cocher toutes les réponses pertinentes (obligatoire) : Erreur 1 : Ce champ est obligatoire.

Remarque

Date de modification :