Communiqué

Cette page Web a été archivée dans le Web

L’information dont il est indiqué qu’elle est archivée est fournie à des fins de référence, de recherche ou de tenue de documents. Elle n’est pas assujettie aux normes Web du gouvernement du Canada et elle n’a pas été modifiée ou mise à jour depuis son archivage. Pour obtenir cette information dans un autre format, veuillez communiquer avec nous.

Des défenseurs de la vie privée expriment des préoccupations au sujet de la protection de la vie privée des jeunes en ligne

Regina, le 4 juin 2008 —Alors que les jeunes Canadiens passent plus de temps en ligne, ils courent le risque de perdre le contrôle de leurs renseignements personnels et, possiblement, d’éprouver des difficultés à l’école, à la maison ou au travail.

Les commissaires à la protection de la vie privée et les ombudsmans du Canada ont pris aujourd’hui une résolution conjointe afin d’exprimer leur engagement à collaborer pour améliorer la situation de la protection de la vie privée en ligne des enfants et des jeunes.

« Il est temps de mettre un frein à l'exploitation commerciale de nos enfants. Il est grand temps d'essayer de comprendre et d'accepter l'incidence d'Internet sur les jeunes et leur vie », a dit Gary Dickson, le commissaire à l'information et à la protection de la vie privée de la Saskatchewan.

La résolution est le fruit de la réunion semestrielle des commissaires à la protection de la vie privée et des ombudsmans des instances fédérale, provinciales et territoriales de l’ensemble du Canada qui a lieu les 4 et 5 juin à Regina, Saskatchewan.

Au cours de cette rencontre, les commissaires et les ombudsmans ont entendu les observations d'un groupe de jeunes au sujet de leurs activités en ligne ainsi que de leurs attitudes et préoccupations en matière de protection de la vie privée en ligne.

 « Les jeunes sont vraiment à l'aise avec les communications électroniques et experts en ce domaine. En tant qu’organisation assurant leur défense, nous devons aider les jeunes Canadiens à trouver les renseignements dont ils ont besoin pour être les gardiens de leur propre vie privée », indique Irene Hamilton, ombudsman du Manitoba.

Plusieurs commissaires à la protection de la vie privée et ombudsmans du Canada proposent déjà des outils et du matériel d’apprentissage sur la protection de la vie privée des jeunes, souvent en collaboration avec les ministères provinciaux de l’éducation et les commissions scolaires locales.

À partir d’aujourd’hui, les jeunes pourront naviguer sur viepriveedesjeunes.ca, un site Web interactif qui fournit des conseils sur la façon dont les jeunes peuvent protéger leurs renseignements personnels et prendre en main la façon dont leur identité est forgée en ligne.

Viepriveedesjeunes.ca propose aussi aux jeunes un forum de discussion sous la forme d'un blogue où ils pourront discuter des répercussions qu'ont les technologies sur la protection de leur vie privée.

« Les jeunes du Canada sont parmi les plus branchés au monde, affirme la commissaire adjointe à la protection de la vie privée du Canada, Elizabeth Denham. Ils doivent comprendre que les nouvelles technologies peuvent avoir une incidence considérable sur la protection de leur vie privée et savoir quoi faire pour empêcher les gens d'accéder à leurs renseignements et de les utiliser sans leur autorisation. »

Madame Denham a également annoncé que le Commissariat à la protection de la vie privée lançait un concours pour les jeunes de 12 à 18 ans. « Ma vie privée et moi », un concours national de vidéo, invite les jeunes à créer leur propre message vidéo d'intérêt public sur des questions de protection de la vie privée. De plus amples renseignements sur le concours sont disponibles sur le nouveau site Web.

« La vidéo peut porter sur tout aspect de la protection de la vie privée que les jeunes souhaitent explorer – comme la présence toujours croissante de caméras de sécurité ou la popularité des sites de réseautage social tels que MySpace, Facebook, Bebo ou Xanga, ou encore la façon dont leurs magasins préférés recueillent leurs renseignements personnels à des fins de marketing », a indiqué la commissaire adjointe Denham. « Nous souhaitons encourager les jeunes à explorer les enjeux se rapportant à la protection de la vie privée en ligne et les habiliter à défendre leur droit à la vie privée. »

Dans les prochains mois, les Canadiens peuvent s’attendre à voir davantage d’outils et de matériel d’apprentissage créés pour aider les jeunes Canadiens à s’attaquer au défi de gérer leurs renseignements personnels et leur identité dans un monde en ligne de plus en plus dynamique.

— 30 —

Pour obtenir d’autres renseignements ou pour toute demande d’entrevue avec les médias, communiquez avec :

Anne-Marie Hayden
Commissariat à la protection de la vie privée du Canada
Tél : 613-995-0103
Courriel : ahayden@priv.gc.ca

Date de modification :