Communiqué

Cette page Web a été archivée dans le Web

L’information dont il est indiqué qu’elle est archivée est fournie à des fins de référence, de recherche ou de tenue de documents. Elle n’est pas assujettie aux normes Web du gouvernement du Canada et elle n’a pas été modifiée ou mise à jour depuis son archivage. Pour obtenir cette information dans un autre format, veuillez communiquer avec nous.

Les autorités internationales de protection des données lancent un appel : il faut protéger la vie privée des enfants en ligne

Ottawa, le 20 octobre 2008 — Des autorités de protection des données (APD) de partout au monde ont conclu leur réunion annuelle à Strasbourg, en France en appuyant une résolution présentée par le Commissariat à la protection de la vie privée du Canada visant une collaboration à l'échelle internationale pour protéger la vie privée des enfants en ligne.

« Les jeunes d'aujourd'hui sont des internautes avertis; ils utilisent ce média avec facilité et enthousiasme », affirme Jennifer Stoddart, commissaire à la protection de la vie privée du Canada. « Si Internet offre de nombreuses possibilités, nous devons nous assurer que les jeunes comprennent l'incidence éventuelle des nouvelles technologies sur la protection de leur vie privée, et leur fournir les outils et l'information nécessaires pour qu'ils prennent des décisions éclairées. »

Cette résolution, coparrainée par les APD de Nouvelle-Zélande, de France, d'Irlande, de Berlin et du Royaume-Uni, fait valoir que bien que plusieurs jeunes reconnaissent qu'il y a des risques associés à leurs activités en ligne, ils manquent souvent d'expérience, de connaissances techniques et d'outils pour réduire ces risques. De plus, il arrive parfois qu’ils ne soient pas conscients de leurs droits découlant de la loi.

Les ADP constatent qu'un engagement mondial à la sensibilisation et à la conscientisation est nécessaire pour s'assurer que les enfants et les jeunes partout au monde ont accès à un environnement en ligne sécuritaire qui respecte la protection de leur vie privée. Ils enjoignent également l'industrie à prendre davantage en charge la responsabilité de protéger la vie privée des utilisateurs des environnements en ligne qu'elle crée à l'intention des enfants.

Au Canada, les commissaires et ombudsmans à la protection de la vie privée aux échelons fédéral, provincial et territorial sont de plus en plus préoccupés par les répercussions d'Internet sur la vie privée des enfants et investissent des efforts pour traiter cet enjeu. Plus tôt cette année, ils ont émis une résolution conjointe qui témoigne de leur engagement à collaborer à l'amélioration de la protection de la vie privée des enfants et des jeunes en ligne. La résolution prend appui sur le travail que plusieurs provinces et territoires ont entrepris avec leurs ministères de l’éducation respectifs et les autorités locales afin d’augmenter la conscientisation et les connaissances reliées à cet enjeu. Ils ont également lancé viepriveedesjeunes.ca, un site Web qui offre aux jeunes des conseils pour protéger leurs renseignements personnels et contrôler la composition de leur identité virtuelle. Le site Web comprend un blogue où les jeunes Canadiennes et Canadiens discutent de l'impact de la technologie sur la protection de leur vie privée ainsi qu'un nouveau jeu-questionnaire interactif sur la protection de la vie privée.

Les APD de tous les continents se sont réunies à Strasbourg la semaine dernière pour participer à la 30e Conférence internationale des commissaires à la protection des données et de la vie privée (http://www.privacyconference2008.org). Cette année, le thème de la Conférence était « Protéger la vie privée dans un monde sans frontières ». L’objectif de la Conférence était d’identifier les défis majeurs qui se dressent en matière de respect de la vie privée, dans un contexte international marqué par de fortes évolutions technologiques, politiques, juridiques et économiques. En plus de la résolution sur la vie privée des enfants en ligne, les APD ont également adopté d'autres résolutions lors de la Conférence et elles seront affichées sur le site Web de la conférence.

Les autorités de protection des données accréditées sont considérées comme les principaux spécialistes des principes et pratiques relatifs à la protection des données et de la vie privée dans leur juridiction respective. Elles sont également reconnues comme étant indépendantes, et ont le mandat précis de promouvoir et d’assurer la protection des données et de la vie privée dans une large sphère d’activités.

La 30e Conférence internationale des commissaires à la protection des données et de la vie privée s’est déroulée à Strasbourg, en France, et a été organisée conjointement par le président de l'autorité française de protection des données et le commissaire fédéral à la protection des données et à l'accès à l'information de l'Allemagne. La conférence annuelle a eu lieu du 15 au 17 octobre et réunissait 78 APD et commissaires à la protection de la vie privée de tous les continents.

La commissaire à la protection de la vie privée du Canada est mandatée par le Parlement pour agir à titre d’ombudsman, de défenseure et de gardienne en matière de droit à la vie privée et à la protection des renseignements personnels des Canadiennes et Canadiens.

— 30 —

Pour obtenir de plus amples renseignements ou pour toute demande d’entrevue avec les médias, communiquez avec :

Heather Ormerod
Commissariat à la protection de la vie privée du Canada
Tél. : 613-995-1048
Courriel : hormerod@priv.gc.ca

Date de modification :