Communiqué

Cette page Web a été archivée dans le Web

L’information dont il est indiqué qu’elle est archivée est fournie à des fins de référence, de recherche ou de tenue de documents. Elle n’est pas assujettie aux normes Web du gouvernement du Canada et elle n’a pas été modifiée ou mise à jour depuis son archivage. Pour obtenir cette information dans un autre format, veuillez communiquer avec nous.

La commissaire demande des explications au sujet des pratiques de Google Buzz en matière de protection de la vie privée

La commissaire à la protection de la vie privée du Canada est déçue que le Commissariat n'ait pas été consulté avant le lancement d'un nouveau service de réseautage social et demande des précisions quant à ses mesures de protection des renseignements personnels.

OTTAWA, le 17 février 2010 — La commissaire Jennifer Stoddart a demandé à Google Inc. d'expliquer comment Buzz, son nouveau service de réseautage social, fait face aux enjeux de protection de la vie privée depuis son lancement récent.

Au cours d'une conférence téléphonique cette semaine, elle a également rappelé aux dirigeants de Google que leur entreprise, comme toute autre multinationale, est tenue de respecter les lois canadiennes en matière de protection des renseignements personnels lorsqu'elle lance des produits au Canada.

« Nous avons assisté à une véritable levée de boucliers en réaction à des atteintes présumées à la vie privée. Le Commissariat a également reçu de nombreuses questions au sujet de la manière dont Google Buzz se conforme aux exigences des lois canadiennes sur la protection des renseignements personnels », a déclaré la commissaire Stoddart.

La commissaire se dit également déçue de constater que malgré l'incidence évidente et significative de Buzz sur la vie privée, l'entreprise californienne ne l'a pas consultée avant son lancement au Canada.

« Le Commissariat dispose d'un éventail de ressources pour aider les entreprises à intégrer des mesures de protection de la vie privée à même leurs produits et services. Lorsqu'elles nous consultent à l'étape de la conception, elles peuvent habituellement éviter des problèmes comme ceux que nous avons connus ces derniers jours. »

Buzz est une nouvelle fonction du service de messagerie Gmail de Google, qui comptait la semaine dernière 146 millions d'utilisateurs à l'échelle mondiale, selon certaines sources.

Certains titulaires de comptes Gmail ont allégué qu'ils se sont vu attribuer automatiquement — sans qu'on obtienne leur consentement de manière adéquate ni ne leur donne un préavis — un réseau d'« amis », en fonction des personnes avec lesquelles ils ont communiqué le plus souvent au moyen des services de courriel et de clavardage de Google. Ces utilisateurs ont également allégué qu'une liste de ces « amis » était, par défaut, incluse dans un profil en ligne largement diffusé.

Google a depuis présenté des excuses publiques et apporté des changements pour tenter de répondre aux critiques généralisées. L'entreprise a également affirmé que d'autres changements seraient mis en œuvre au cours de la semaine.

Le Parlement a confié à la commissaire à la protection de la vie privée du Canada le mandat d'agir à titre d'ombudsman, de défenseure et de gardienne du droit des Canadiennes et des Canadiens à la protection de la vie privée et des renseignements personnels.

— 30 —

Pour de plus amples renseignements, veuillez communiquer avec :

Valerie Lawton
Commissariat à la protection de la vie privée du Canada
Téléphone : 613‑943-5982
Courriel : vlawton@priv.gc.ca

Date de modification :