Communiqué

Cette page Web a été archivée dans le Web

L’information dont il est indiqué qu’elle est archivée est fournie à des fins de référence, de recherche ou de tenue de documents. Elle n’est pas assujettie aux normes Web du gouvernement du Canada et elle n’a pas été modifiée ou mise à jour depuis son archivage. Pour obtenir cette information dans un autre format, veuillez communiquer avec nous.

La commissaire à la protection de la vie privée recommande d'être plus intelligent que son téléphone pendant la période des Fêtes

Les applications mobiles sont attrayantes, mais elles ont soif de vos renseignements personnels

OTTAWA, le 21 décembre 2010 – Des Canadiennes et Canadiens choyés recevront un téléphone intelligent tout neuf pendant la période des fêtes, tandis que d’autres s’amuseront à télécharger des jeux et d’autres applications en ligne. Toutefois, bien que les technologies sans fil s’avèrent parfois utiles et amusantes, il est important de connaître leurs répercussions sur les renseignements personnels, affirme la commissaire à la protection de la vie privée du Canada, Jennifer Stoddart.

 « Un téléphone intelligent bien garni est comme une petite station recouverte de capteurs et d’antennes, explique la commissaire. Il envoie et reçoit constamment des données sur vos activités et vos déplacements. Mais où vont ces données? Que révèlent‑elles à votre sujet? Quelles sont les conséquences pour votre vie privée? »

Au troisième trimestre de 2010 seulement, plus de 400 millions de téléphones sans fil ont été vendus dans le monde entier. Environ le cinquième d’entre eux étaient des téléphones intelligents, mais ceux‑ci gagnent énormément en popularité comparativement aux téléphones cellulaires conventionnels. Tandis que les ventes de téléphones sans fil en général ont augmenté du tiers par rapport à l’année précédente, celles de téléphones intelligents ont doublé. En fait, les observateurs de l’industrie prévoient que les téléphones intelligents accapareront la plus grande part du marché des téléphones sans fil d’ici la fin de l’année prochaine.

De plus en plus d’applications sont développées en raison de la popularité croissante et du perfectionnement de ces appareils. Elles vont des jeux‑questionnaires amusants aux programmes de cartographie et de navigation pratiques en passant par les outils de suivi de l’alimentation et les sites de réseautage social.

Localisation, quand tu nous tiens

Les applications exploitent de plus en plus la capacité des téléphones intelligents à indiquer où se trouve leur propriétaire. Par exemple, une application très répandue transmet automatiquement des coupons et d’autres rabais à l’appareil mobile de l’utilisateur chaque fois que ce dernier se trouve dans certains établissements.

Le type et la qualité des applications varient, tout comme les politiques et les pratiques liées à la protection de la vie privée. D’un point de vue technique, rien n’empêche les développeurs de programmer des applications permettant de recueillir, d’utiliser ou de communiquer les renseignements personnels des utilisateurs, et souvent ceux de leurs relations ou de leurs réseaux.

Les utilisateurs ne seront peut‑être jamais au courant de cette pratique, qu’ils n’approuveraient possiblement pas s’ils la connaissaient. En effet, la collecte, l’utilisation et la communication inappropriées des renseignements personnels pourraient exposer les gens à une surveillance insidieuse ou à un ciblage non désiré par des spécialistes du marketing sans scrupules ou des escrocs.

« Les téléphones intelligents peuvent vous être très utiles, affirme la commissaire Stoddart. Mais c’est à vous de prendre le contrôle de la protection de vos renseignements personnels. »

Voici certains conseils pour utiliser intelligemment les téléphones en cette période des fêtes :

Prenez des précautions — Avant de télécharger la plus récente application dont tout le monde parle, prenez le temps de l’examiner. Précise‑t‑on quels renseignements personnels seront recueillis et comment ils seront utilisés? Sinon, faites vos propres recherches. De nombreux forums discutent des applications et examinent rigoureusement des questions importantes, dont la protection de la vie privée.

Pensez‑y bien — Le téléchargement d’une application se fait en un clin d’œil, mais il vaut mieux prendre son temps et commencer par analyser les coûts et les avantages. Vos renseignements personnels ont une grande valeur, c’est d’ailleurs pour cela que les développeurs d’application, les spécialistes du marketing et de nombreuses autres personnes veulent les recueillir. Il ne faut pas les donner, mais les échanger contre quelque chose de valable, notamment une garantie réelle que les renseignements personnels seront traités avec soin.

Soyez prudents — Si vous perdez votre téléphone intelligent, une grande quantité de renseignements personnels peuvent se retrouver en de mauvaises mains. Assurez‑vous de toujours utiliser un mot de passe efficace pour protéger vos données. Si vous donnez, échangez ou jetez votre téléphone intelligent, suivez les instructions du fabricant pour être certains de supprimer toutes les données qui s’y trouvent.

Pour en savoir plus, consultez le www.priv.gc.ca. Le Parlement a confié à la commissaire à la protection de la vie privée du Canada le mandat d’agir à titre d’ombudsman, de défenseure et de gardienne du droit des Canadiennes et Canadiens à la protection de la vie privée et des renseignements personnels.

— 30 —

Pour plus de renseignements, veuillez communiquer avec :

Colin McKay
Commissariat à la protection de la vie privée du Canada
Tél. : 613‑947‑7226
Courriel : Colin.McKay@priv.gc.ca

Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez cocher toutes les réponses pertinentes (obligatoire) : Erreur 1 : Ce champ est obligatoire.

Remarque

Date de modification :