Communiqué

Cette page Web a été archivée dans le Web

L’information dont il est indiqué qu’elle est archivée est fournie à des fins de référence, de recherche ou de tenue de documents. Elle n’est pas assujettie aux normes Web du gouvernement du Canada et elle n’a pas été modifiée ou mise à jour depuis son archivage. Pour obtenir cette information dans un autre format, veuillez communiquer avec nous.

Protégez vos renseignements personnels, car le Net a la mémoire longue, rappelle la commissaire à la protection de la vie privée du Canada

La Journée de la protection des données permet de sensibiliser la population au sujet des menaces pour la vie privée en ligne et de souligner l’importance de protéger ses renseignements personnels et sa réputation en ligne

OTTAWA, le 27 janvier 2011 – Internet permet d’échanger des renseignements avec n’importe qui à tout endroit et à tout moment, mais ce n’est pas sans risque pour la vie privée, prévient aujourd’hui la commissaire à la protection de la vie privée du Canada, Jennifer Stoddart.

« Près de deux milliards de personnes utilisent maintenant Internet, signale la commissaire dans un message concernant la Journée de la protection des données, qui est célébrée tous les 28 janvier. Ce sont deux milliards de personnes qui peuvent trouver de l’information sur vous en cliquant sur un bouton. »

La commissaire affirme que les Canadiennes et Canadiens, surtout les nombreux jeunes qui passent du temps en ligne, doivent être conscients qu’ils ne sont pas nécessairement entre amis sur Internet. « Chaque fois que vous mettez des renseignements personnels dans le cyberespace, que ce soit accidentellement ou intentionnellement, il est impossible de décider qui les utilise et de gérer l’usage qui en est fait. »

Quels sont les risques?

« Des étrangers peuvent s’en servir pour porter atteinte à votre réputation, explique la commissaire Stoddart. Les entreprises peuvent les utiliser pour connaître vos préférences et vos aversions à votre insu ou sans votre consentement. Vos renseignements personnels peuvent aussi être volés et utilisés de façon à vous causer de graves problèmes personnels et financiers. »

Sans nécessairement vous en rendre compte, chaque fois que vous allez en ligne, vous construisez votre identité au moyen des images que vous diffusez et des activités que vous faites. Cette identité peut affecter votre réputation pendant longtemps, car il peut être difficile de supprimer les renseignements personnels mis en ligne. Il est parfois possible de les effacer à un endroit, mais il peut en exister une version en mémoire cache ou des copies enregistrées là où vous n’avez aucun droit de regard. La mémoire numérique est facile d’accès et la mémoire des ordinateurs est volumineuse. « Contrairement aux personnes, le Net a la mémoire longue », affirme la commissaire Stoddart.

Il est donc important de réfléchir à ce que vous faites en ligne et de toujours protéger vos renseignements personnels.

L’incidence de la quantité, de l’accessibilité et de la pérennité des renseignements personnels en ligne sur la protection de la vie privée est telle que l’on s’en inquiète de plus en plus partout dans le monde. Des gouvernements, des professionnels de la protection de la vie privée, des entreprises, des chercheurs et des étudiants du monde entier célèbrent la Journée annuelle de la protection des données1 pour sensibiliser les gens aux répercussions de la technologie sur notre droit à la vie privée et favoriser la protection des renseignements personnels.

À l’occasion de la Journée de la protection des données, le Commissariat à la protection de la vie privée du Canada fera tirer des prix en ligne et diffusera ses ressources liées à la Journée de la protection des données, comme des affiches et des fiches d’information concernant la protection des renseignements personnels sur les appareils mobiles, à l’intention d’autres organismes de protection de la vie privée, y compris des organismes de réglementation.

« Les menaces pour la protection de la vie privée sont immenses et grandissantes, affirme la commissaire Stoddart. La protection des renseignements personnels est donc la responsabilité de tous, c’est‑à‑dire des autorités responsables de la protection des données, des organisations et des personnes au Canada et ailleurs dans le monde. »

Pour en savoir plus, consultez le www.priv.gc.ca. Le Parlement a confié à la commissaire à la protection de la vie privée du Canada le mandat d’agir à titre d’ombudsman, de défenseure et de gardienne du droit des Canadiennes et Canadiens à la protection de la vie privée et des renseignements personnels.

- 30 -

Pour plus de renseignements, veuillez communiquer avec :

Anne‑Marie Hayden
Commissariat à la protection de la vie privée du Canada
Tél. : 613‑995‑0103
Courriel : Anne-Marie.Hayden@priv.gc.ca

1 Site en anglais seulement

Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez cocher toutes les réponses pertinentes (obligatoire) : Erreur 1 : Ce champ est obligatoire.

Remarque

Date de modification :