Annonce

Le 11 octobre 2013

Un nouveau rapport souligne les réalisations accomplies dans le cadre de l’initiative des priorités stratégiques du Commissariat

Les mesures prises par le Canada pour relever les défis actuels dans le domaine de la protection de la vie privée auront des répercussions pour les générations à venir, a déclaré Jennifer Stoddart, commissaire à la protection de la vie privée du Canada, lors du lancement d’un nouveau rapport qui explique comment quatre priorités stratégiques en la matière ont orienté les travaux du Commissariat, qui doit composer avec un environnement en constante mutation.

La commissaire Stoddart, dont le mandat de 10 ans prendra fin au début de décembre, a publié le rapport pour souligner certaines réalisations du Commissariat sur le front des quatre priorités stratégiques retenues : la sécurité publique et protection de la vie privée; la technologie de l’information et protection de la vie privée; l’intégrité et protection de l’identité; et les renseignements génétiques et protection de la vie privée.

Ces priorités ont été définies en 2007 pour aider le Commissariat à relever les défis inhérents à la réglementation de la protection de la vie privée à une époque où de nouveaux risques apparaissent à une vitesse folle. Grâce à ces priorités, le Commissariat a pu allouer ses ressources de façon à maximiser les retombées pour les Canadiens en sensibilisant le public, en utilisant des outils de conformité ou en renforçant les connaissances et la capacité interne grâce à une recherche prospective.

Le rapport publié aujourd’hui — Protection de la vie privée – Nos priorités — Réflexions sur les priorités stratégiques de la commissaire à la protection de la vie privée du Canada — explique l’importance primordiale des priorités retenues pour l’avenir du pays. En outre, il soulève non seulement des questions touchant le droit à la vie privée, mais aussi des questions de morale et d’éthique.

Dans l’introduction du rapport, la commissaire Stoddart affirme : « Je formule ces observations dans l’espoir qu’elles lanceront des idées utiles pour protéger la vie privée au cours des années à venir. 

Date de modification :