Comment se protéger des pourriels

Août 2011

  • Cadenat sur un clavier d'ordinateurSi quelque chose semble trop beau pour être vrai, c’est probablement un leurre. Les courriels dans lesquels on vous annonce que vous venez de faire fortune, à la seule condition de répondre à quelques questions d’ordre personnel, sont généralement frauduleux. Il s’agit d’habitude d’un moyen auquel ont recours des escrocs pour vous inciter à transmettre des renseignements personnels qui leur serviront à subtiliser votre identité ou à des fins frauduleuses.
  • Méfiez-vous des courriels qui semblent avoir été envoyés par une institution bancaire, un système de paiement en ligne ou tout autre site Web digne de confiance et établi. Certains sites Web imposteurs ressemblent à s’y méprendre à des sites Web authentiques du fait que les fraudeurs y ont copié un logo d’entreprise connue. Cependant, même si un message semble légitime, il peut vous mener à un site Web contrefait géré par un escroc. Dans les canulars qui relèvent du « hameçonnage », les fraudeurs tentent de vous amener à leur fournir des renseignements utiles, comme des numéros de cartes de crédit. Les entreprises dignes de confiance ne vous envoient jamais de courriel pour vous demander de confirmer en ligne les renseignements personnels ou financiers qui vous concernent.
  • Les fautes d’orthographe et de grammaire donnaient jadis un bon indice du caractère frauduleux d’un message électronique, puisque les entreprises légitimes prennent généralement le temps de ne pas commettre de telles erreurs. Cependant, grâce à leur faculté d’adaptation, les escrocs améliorent la qualité de leur langage de manière à ne pas éveiller de soupçons. Si vous avez quelque doute que ce soit, vous devez communiquer avec l’organisme en question, par téléphone, pour en discuter plus avant.
  • Lorsque vous achetez un produit ou un service en ligne, demeurez à l’affût des petites cases à cocher généralement dissimulées au bas des sites Web; lorsque celles-ci sont cochées, vous autorisez implicitement l’expéditeur à vous faire parvenir des courriels promotionnels. Vous devez désélectionner ces cases à cocher si vous ne voulez pas recevoir de messages provenant de ce destinateur.
  • Logiciels antivirusAssurez-vous de doter votre ordinateur de filtres antipourriel et de logiciels antivirus. Assurez-vous aussi de bien tenir à jour ces outils de protection.
  • N’ouvrez jamais de pièces jointes associées à tout courriel que vous trouvez louche. Celles-ci pourraient renfermer des maliciels (logiciels malveillants) susceptibles de mettre en péril vos renseignements personnels ou de pirater votre ordinateur. Vous pouvez même recevoir des logiciels malveillants d’amis ou d’autres sources connues dont les logiciels ont été infectés. En cas de doute au sujet d’un fichier joint, faite une vérification auprès de son expéditeur avant de l’ouvrir, en vous assurant toujours de ne pas répondre directement au courriel d’origine. Utilisez plutôt le téléphone ou rencontrez l’expéditeur en personne.
  • Pour ne pas en assurer la pérennité, vous ne devez jamais répondre à un pourriel ou cliquer sur un lien menant à un site Web qui figure dans un tel message. Lorsque vous répondez à de tels messages, vous confirmez que votre adresse de courriel est bonne et active. Cette information pourra servir à d’éventuelles fins malveillantes. Qui plus est, l’escroc d’origine pourra réaliser d’autres profits en revendant votre adresse à certains de ses semblables.
  • Vous ne devez réacheminer que les courriels dont vous connaissez pertinemment la source, à défaut de quoi vous exposez vos contacts à certains risques.
  • Ayez recours à deux adresses de courriel dont une sert à vos contacts courants et l’autre, à des activités telles que des achats en ligne. De cette façon, vous pourrez facilement remplacer votre deuxième adresse dans l’éventualité où vous seriez victime d’une pluie de pourriels.
  • Évitez, si possible, de partager votre adresse de courriel sur les sites de réseautage social, les blogues et les sites de clavardage. Ces endroits sont des cibles de choix pour les collecteurs d’adresses électroniques, qui déambulent dans Internet à la quête d’adresses de courriel pour ensuite les vendre à des polluposteurs. Si vous devez fournir votre adresse de courriel en ligne, envisagez de la masquer en épelant les signes « @ » et « . » (p. ex. janedoe au service de courrier électronique point ca). Ainsi, il sera plus difficile pour les logiciels de collecte d’adresses électroniques d’identifier et d’extraire la vôtre.
  • Signalez les courriels importuns au Centre de notification des pourriels de l’administration fédérale. Vous pouvez également signaler aux services policiers tout cas soupçonné de fraude liée à l’usage de pourriels, tel que le vol d’identité.
  • Pour obtenir de plus amples renseignements sur la loi canadienne antipourriel, consultez le site www.combattrelepourriel.gc.ca.
Date de modification :