Vidéo : Que pouvez-VOUS faire pour protéger votre réputation en ligne?

Janvier 2012


La vidéo ci-dessous donne des conseils pratiques sur ce qui doit étre pris en considération avant de publier des renseignements en ligne.

 

Visualiser la transcription

 

Certains pensent que les ados ne parlent pas. On parle plus que jamais, sauf qu'on le fait à notre façon.

SMS, courriels, vidéos, médias sociaux – on est toujours connectés les uns aux autres.

C’est GÉNIAL.

Bon, « génial » quand c'est à notre avantage, pas l’inverse.

Il faut profiter de nos connexions au max. Sinon, on risque de rater le concert de notre artiste préféré! L’important, c’est d’être conscient de ce qu’on partage.

Par contre, on ne met pas plus que quelques secondes pour publier des commentaires ou des photos en ligne. Mais notre apparence virtuelle affecte aussi ce que les gens pensent de nous. On a tous une réputation en ligne.

Pas besoin d’être à côté de nous ou même de nous connaître pour voir ce qu’on publie en ligne et porter des jugements.

Chose certaine : Ă  l’école, une mauvaise journĂ©e est vite passĂ©e, vite oubliĂ©e. Mais dans les mĂ©dias sociaux, un commentaire mĂ©chant ou une photo gĂŞnante peuvent rester lĂ  très, très longtemps.

Sur Internet, l’information s'entête; une fois publiée, c'est presque impossible de s’en débarrasser. N'importe qui peut la télécharger, la modifier, la transférer...

En ligne, il n'y a pas de retour Ă  la case « dĂ©part ».

Qu'est-ce qu'on peut faire, alors?

Si on ne peut pas tout contrĂ´ler, on a le contrĂ´le de certaines choses.

Réfléchissez avant de cliquer!

Prenez au moins autant de temps pour soigner votre apparence en ligne que votre apparence physique. Écrivez, textez ou publiez en ligne seulement ce qui peut être vu par n'importe qui, n'importe quand. Vous avez bien ri samedi soir, mais ce ne sera peut-être plus drôle lundi matin...

Qu’on se le dise : les communications Ă©lectroniques ne sont pas toujours privĂ©es. Vous avez envoyĂ© quelque chose Ă  un ami? Et si vous vous disputez? D'un seul clic,  cet « ami Â» peut envoyer Ă  des centaines d’autres personnes des renseignements gĂŞnants Ă  votre sujet. Et ça finit par se rendre aux amis de ses amis.

Sans le vouloir, vous pourriez devenir la vedette de la prochaine vidéo virale.

Alors réfléchissez avant de cliquer!

On devrait tous faire le mĂ©nage de nos listes d’amis. Est-ce qu’on communique vraiment avec chacun de nos 500 amis?  Supprimez ceux que vous n’avez jamais rencontrĂ©s, parce qu'au fond, l’ami de l'ami d’un ami... c’est un ÉTRANGER.

C’est qui ça, Armand?

Assurez-vous que ces étrangers n’ont pas accès aux renseignements que vous ne voulez pas qu’ils voient. Vérifiez et ajustez régulièrement vos paramètres de confidentialité.

Ne partagez JAMAIS votre mot de passe, et changez-le souvent. Si quelqu’un le découvre, il peut facilement avoir accès à votre compte et y écrire n’importe quoi – tout le monde pourrait trouver ça drôle, sauf vous. Il pourrait aussi se moquer des autres en se faisant passer pour vous.

À quoi bon dire aux gens où vous êtes? Vous devriez garder votre emplacement privé, pas public. Souvenez-vous que lorsque vous dites où vous êtes, vous dites aussi où vous n’êtes pas...

Vous ne savez jamais qui vous observe. Un parent, un entraîneur, quelqu’un que vous aimez bien ou le futur patron de l’emploi de vos rêves. Ils peuvent tous lire votre blogue ou vos interventions sur les médias sociaux pour en savoir plus sur vous. Votre réputation en ligne peut jouer à votre avantage, ou l’inverse.

Ne fermez pas la porte Ă  votre avenir; gardez vos options ouvertes.

C’est ça, l’affaire : notre rĂ©putation en ligne nous prĂ©cède et nous suit en mĂŞme temps. Les gens peuvent vĂ©rifier qui nous sommes avant mĂŞme de nous rencontrer. Finalement, qu’on le veuille ou non, nos mots, nos photos et nos vidĂ©os en ligne peuvent nous suivre pour toujours.

C’est impossible de tout contrôler, mais on peut toujours réfléchir aux gestes qu’on pose.

Les ados communiquent plus que jamais. On rencontre des gens de partout au monde. On apprend à se connaître, on partage des idées. Et grâce aux technologies, ce sera de plus en plus facile d'être connectés.

C’est  GÉNIAL.

Du moins ça peut l’être, si on s'assure que c'est à notre avantage.

 

Questions? Commentaires? Communiquez avec le Commissariat au 1 (800) 282-1376.

Si vous éprouvez des difficultés techniques en essayant de visionnez le vidéo, veuillez communiquer avec notre webmestre au webmaster@priv.gc.ca