Sélection de la langue

Recherche

Annonce

Le 18 juin 2019

Le commissaire partage son point de vue sur la réforme législative dans son discours d’ouverture

Daniel Therrien, commissaire à la protection de la vie privée, a fait part de son point de vue sur la façon dont les lois fédérales sur la protection des renseignements personnels devraient être modifiées dans le cadre du discours d’ouverture qu’il a prononcé le 23 mai 2019 à l’occasion du Symposium canadien sur la protection de la vie privée 2019 de l’International Association of Privacy Professionals.

Dans ses remarques, il indique que le point de départ à la modernisation devrait consister à ce que la loi soit formulée suivant une approche fondée sur les droits.

Selon lui, « La protection de la vie privée est plus qu’un ensemble de règles techniques ou procédurales, de paramètres, de contrôles et de mesures de protection administratives […]. Au contraire, il s’agit d’un droit fondamental et d’une condition préalable nécessaire à l’exercice d’autres droits fondamentaux, notamment la liberté, l’égalité et, comme nous l’avons vu dans l’affaire Cambridge Analytica, la démocratie. »

Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Erreur 1: Aucune sélection n’a été faite. Vous devez choisir au moins une réponse.
Veuillez cocher toutes les réponses pertinentes (obligatoire) :

Remarque

Date de modification :