Un défi conflictuel

Cette page Web a été archivée dans le Web

L’information dont il est indiqué qu’elle est archivée est fournie à des fins de référence, de recherche ou de tenue de documents. Elle n’est pas assujettie aux normes Web du gouvernement du Canada et elle n’a pas été modifiée ou mise à jour depuis son archivage. Pour obtenir cette information dans un autre format, veuillez communiquer avec nous.

Lors de la conclusion de la conférence, le professeur Michael Geist de l’université d’Ottawa a fourni un résumé succinct et complet des discussions durant la semaine.

Aujourd’hui, dans le Toronto Star, il fourni un précis de ce résumé (disponible en anglais seulement). Il souligne le message essentiel qui a ressortit de la première journée de la conférence, un message qui résonnait durant plusieurs des séances qui ont suivi:

«…Dans une salle rempli de champions de la protection de la vie privée, Chertoff est arrivée non avec un cadeau de réconciliation, mais plutôt avec un défi conflictuel. Il a catégoriquement plaidé pour plus de surveillance afin de permettre aux gouvernements de récolter davantage d’information conçernant les citoyens pour des fins de sécurité…»

Date de modification :