Technologie relative à la protection de la vie privée pour les utilisateurs d’Internet au Canada

Cette page Web a été archivée dans le Web

L’information dont il est indiqué qu’elle est archivée est fournie à des fins de référence, de recherche ou de tenue de documents. Elle n’est pas assujettie aux normes Web du gouvernement du Canada et elle n’a pas été modifiée ou mise à jour depuis son archivage. Pour obtenir cette information dans un autre format, veuillez communiquer avec nous.

Pour bon nombre d’entre nous, lire les politiques de protection de la vie privée de nos sites Web préférés est d’un ennui mortel. C’est un peu comme se conformer à l’apport quotidien recommandé de fruits et légumes. Même si cela est nécessaire pour avoir des muscles forts, un esprit vif et prévenir le scorbut, ce n’est pas toujours agréable.

Voici ce qu’il nous faut : la barre d’outils pour la protection des renseignements personnels ou PIPWATCH. Il s’agit d’un projet pilote du programme de recherche sur les politiques de protection des renseignements de l’Université de Toronto (ce lien n’est disponible qu’en anglais). PIPWATCH est une barre d’outils qui s’insère dans le navigateur et qui est spécialement conçue pour aider les Canadiennes et les Canadiens à vérifier si leurs sites préférés respectent les lois canadiennes sur la protection des renseignements personnels, et surtout la Loi sur la protection des renseignements personnels et les documents électroniques (LPRDPÉ).

Les utilisateurs peuvent télécharger la barre d’outils ici (ce lien n’est disponible qu’en anglais). Ils doivent ensuite insérer l’adresse d’un site, ainsi que le nom et l’adresse électronique de l’agent de protection de la vie privée du site. (En vertu de la LPRPDÉ, toutes les organisations canadiennes qui recueillent des renseignements personnels doivent compter dans leur effectif une personne-ressource, appelée « agent de protection de la vie privée », chargée d’expliquer et d’éclaircir les pratiques de protection des renseignements personnels de son organisation.) La barre d’outils produit une lettre que les utilisateurs peuvent modifier et envoyer à l’agent d’un site pour en savoir davantage sur la politique de protection de la vie privée de l’organisation.

Cette lettre pose trois questions sur la politique de protection de la vie privée d’un site, et PIPWATCH rend la réponse de l’agent disponible aux utilisateurs. Le programme affiche les évaluations d’après les réponses de l’agent aux questions et permet aux utilisateurs de comparer un site avec d’autres sites au sein de la même industrie.

Les réponses de l’agent de protection de la vie privée apparaissent sous forme d’icones sur la barre d’outils. Les privacy beavers (castors de la vie privée), en bas à droite du navigateur, offrent un court résumé des réponses aux utilisateurs. Par exemple, un castor gris avec un « x » rouge indique que l’agent de protection de la vie privée n’a pas encore répondu à la lettre. On obtient ainsi des renseignements sur les pratiques de protection de la vie privée d’un éventail d’organisations qui sont recueillis et partagés par la communauté des utilisateurs – il s’agit, en gros, du même concept que celui des sites comme Wikipédia.

Il est quand même préférable de lire la politique de protection de la vie privée d’un site Web (après tout, une orange juteuse ou un poivron vert bien frais ne sont pas si mauvais!), mais les initiatives comme la barre d’outils PIPWATCH peuvent aider la population canadienne à mieux comprendre les menaces à leur vie privée que pose leur participation en ligne.

Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez cocher toutes les réponses pertinentes (obligatoire) : Erreur 1 : Ce champ est obligatoire.

Remarque

Date de modification :