Appuyer sur la touche « supprimer » : pas si simple que ça

Cette page Web a été archivée dans le Web

L’information dont il est indiqué qu’elle est archivée est fournie à des fins de référence, de recherche ou de tenue de documents. Elle n’est pas assujettie aux normes Web du gouvernement du Canada et elle n’a pas été modifiée ou mise à jour depuis son archivage. Pour obtenir cette information dans un autre format, veuillez communiquer avec nous.

Nous avons déjà abordé dans ce blogue le mouvement en faveur de la transférabilité des données, qui prend de plus en plus d’ampleur. Ce qui rend la transférabilité des données intéressante, c’est qu’elle nous donnerait un moyen facile de faire un genre de « copier-coller » pour déplacer nos renseignements personnels d’un endroit à un autre.

Mais un autre aspect de la transférabilité des données pourrait — et devrait — être la capacité de prendre nos renseignements personnels et de les retirer complètement d’Internet. Jean Burgess, une chercheure établie en Australie, faisait part récemment dans un blogue des frustrations qu’elle éprouve à tenter de se retirer du site de réseautage social Facebook (seulement en anglais). Elle écrit :

« [Traduction] Et en passant, pour supprimer votre compte sur Facebook, apparemment, vous ne pouvez pas tout simplement le désactiver, mais vous devez aussi supprimer individuellement chacune de vos contributions sur le site (messages, affichages sur les murs, affichages que d’autres ont fait sur votre mur, photos, liens vers des contacts, profil) puis ensuite envoyer un courriel au service à la clientèle pour leur demander de supprimer définitivement votre compte. Et en plus, pour réussir à supprimer tout-tout-tout, il faudrait aussi que je réinstalle chacune des applications que j’aie jamais installées, les passer une par une pour supprimer tout le contenu, puis les désinstaller une autre fois. Parce que quand vous supprimez une application, devinez quoi? Vos données sont quand même sauvegardées quelque part. »

De tels sites (et les concepteurs de logiciels qui s’associent à eux) ne vous facilitent pas la tâche de rapatrier votre empreinte numérique. Et ils n’ont aucune raison de revoir leurs pratiques, à moins qu’une masse critique d’utilisateurs commence à exiger un changement.

Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez cocher toutes les réponses pertinentes (obligatoire) : Erreur 1 : Ce champ est obligatoire.

Remarque

Date de modification :