Recherche de l’Ofcom sur les jeunes et le réseautage social

Cette page Web a été archivée dans le Web

L’information dont il est indiqué qu’elle est archivée est fournie à des fins de référence, de recherche ou de tenue de documents. Elle n’est pas assujettie aux normes Web du gouvernement du Canada et elle n’a pas été modifiée ou mise à jour depuis son archivage. Pour obtenir cette information dans un autre format, veuillez communiquer avec nous.

L’Office of Communications du R.-U.. vient de publier un rapport de recherche sur l’utilisation que font les jeunes des sites de réseautage social. Parmi leurs conclusions :

« Bien qu’elles soient une des principales raisons données par certains répondants pour ne pas utiliser les sites de réseautage social, la protection de la vie privée et la sécurité ne sont pas une préoccupation majeure pour ceux qui utilisent les sites de réseautage social. La recherche a démontré que :

  • 41 p. cent des enfants et 44 p. cent des adultes laissent leurs réglages de protection par défaut « ouverts », ce qui veut dire que tous ont accès à leur profil
  • 34 p. cent des 16-24 ans sont prêts à donner des renseignements sensibles comme leur numéro de téléphone ou leur adresse courriel (Get Safe Online Research)
  • 17 p. cent des utilisateurs adultes ont dit avoir parlé sur des sites de réseautage social à des personnes qu’ils ne connaissaient pas et 35 p. cent ont parlé à des gens qui étaient des « amis d’amis ».

La recherche a aussi démontré que quelque 27 p. cent des 8-11 ans qui sont au courant des sites de réseautage social et ont accès à Internet ont un profil en ligne. Bien que certains d’entre eux fréquentent des sites destinés à des enfants plus jeunes, la présence d’utilisateurs trop jeunes sur des sites de réseautage social destinés aux jeunes de 13 ans ou plus a été confirmée par la recherche. De plus, alors que 65 p. cent des parents disent fixer des règles concernant l’utilisation que font leurs enfants des sites de réseautage social, seulement 53 p. cent des enfants disent que leurs parents fixent de telles règles. » (traduction)

Donnant suite à la publication du rapport d’Ofcom, le Times Online présente une bonne couverture liée à ce sujet (en anglais seulement), y compris une annonce prévue aujourd’hui du gouvernement du R.-U.. recommandant un « verrou de protection de la vie privée » pour les enfants utilisant les sites de réseautage social, et une séance de Q et R avec le Chief Privacy Officer de Facebook.

Date de modification :