Enjeux en matière de protection de la vie privée dont il a été question à MESH

Cette page Web a été archivée dans le Web

L’information dont il est indiqué qu’elle est archivée est fournie à des fins de référence, de recherche ou de tenue de documents. Elle n’est pas assujettie aux normes Web du gouvernement du Canada et elle n’a pas été modifiée ou mise à jour depuis son archivage. Pour obtenir cette information dans un autre format, veuillez communiquer avec nous.

Certain d’entre nous au Commissariat ont assisté à la conférence de MESH à Toronto le mois passé, profitant de l’occasion d’entendre nombre de penseurs éminents et innovateurs dans les domaines des médias, de la technologie et de la société. La protection de la vie privée, la protection des données et la gestion de la réputation ont fait l’objet de discussions dans plusieurs séances, mais deux vidéoclips démontrant en quoi les utilisateurs en ligne peuvent avoir des approches bien différentes de la protection de la vie privée et des renseignements personnels sont offerts.

Dans le premier vidéoclip, Lane Merrifield de Club Penguin décrit, en termes généraux, comment son site pour les jeunes tente de bloquer l’accès et de limiter les risques d’«incidents» au sein des membres de la communauté de Club Penguin. (en anglais seulement)

Dans le deuxième vidéoclip, Mark McKay interviewe Nancy Baym (Université du Kansas) et Mark Kingwell (Université de Toronto). Ils soutiennent que la meilleure défense est une bonne offensive lorsqu’il s’agit de protéger votre réputation en ligne. Autrement dit, toute tentative de nuire à votre réputation sera affaiblie si vous avez déjà établi une réputation positive en ligne. (en anglais seulement)

Date de modification :