Quel est votre sentiment d’aise en ligne?

Cette page Web a été archivée dans le Web

L’information dont il est indiqué qu’elle est archivée est fournie à des fins de référence, de recherche ou de tenue de documents. Elle n’est pas assujettie aux normes Web du gouvernement du Canada et elle n’a pas été modifiée ou mise à jour depuis son archivage. Pour obtenir cette information dans un autre format, veuillez communiquer avec nous.

Une récente recherche menée au R.-U.. sur les réseaux sociaux a démontré que plusieurs utilisateurs des réseaux ne sont pas très préoccupés par l’affichage de renseignements personnels en ligne parce que le but des sites de réseautage social est justement de partager des détails à son sujet afin de joindre d’autres personnes et de communiquer. Ce point de vue n’est pas surprenant, puisque l’être humain a tendance par nature à se concentrer sur les avantages et à ne pas envisager toutes les conséquences possibles. Également, le sentiment d’aise des gens en ligne est relié directement aux hypothèses qu’ils font par rapport au risque.

danah boyd dit :

Oui, les gens révèlent des renseignements personnels sur un site Web. Ils savent qu’ils révèlent cette information mais ils ont une hypothèse à propos de la façon dont elle sera présentée et des façons qui les rendent à l’aise et des choses qui leur déplaisent… Les gens choisissent de prendre des risques en fonction de ce qu’ils présument que seront les affordances architecturales et les normes d’un espace… nous devons trouver des moyens de fournir des niveaux raisonnables de protection et de commodité. [Traduction]

Étes-vous en accord avec le point de vue de danah? Si oui, quel serait pour vous un degré raisonnable de protection et de commodité?

Date de modification :