Sacrifier la protection de la vie privée au nom de la sécurité – un vieux jeu à somme nulle

Cette page Web a été archivée dans le Web

L’information dont il est indiqué qu’elle est archivée est fournie à des fins de référence, de recherche ou de tenue de documents. Elle n’est pas assujettie aux normes Web du gouvernement du Canada et elle n’a pas été modifiée ou mise à jour depuis son archivage. Pour obtenir cette information dans un autre format, veuillez communiquer avec nous.

La hausse du coût des voyages aériens pourrait être le dernier de vos soucis lorsque vous voyagerez par avion à l’avenir.

Le Washington Times a révélé (en anglais seulement) que le département américain de la Sécurité intérieure s’intéresse à un « bracelet de sécurité » (en anglais seulement) conçu par Lamperd Less Lethal, une entreprise canadienne spécialisée en formation sur les armes à feu et en matériel de protection civile spécialisé. Dans une vidéo d’entreprise, Lamperd propose que les voyageurs aériens portent un bracelet contenant leurs renseignements personnels et l’information relative à leurs cartes d’embarquement, et ayant la capacité de suivre leurs allées et venues.
De plus, ce dispositif serait équipé d’un mécanisme de blocage électromusculaire, ce qui signifie que le personnel de l’avion pourrait envoyer un choc électrique à distance à la personne qui porte le bracelet et ainsi provoquer son immobilisation pendant plusieurs minutes. On remettrait ce bracelet au passager au moment de son enregistrement. Ce dernier devrait le porter pendant toute la durée du vol et ne pourrait l’enlever qu’une fois rendu à destination.

Dans sa vidéo, Lamperd affirme que : [Traduction] « Si on leur donnait le choix…un bon nombre, si ce n’est la plupart des passagers, opteraient pour la sécurité additionnelle que procure ce bracelet ».

Compte tenu d’études récentes qui démontrent que le grand public est de plus en plus dubitatif quant à la façon dont sont traités leurs renseignements personnels, et doute de plus en plus de l’efficacité de la plupart des mesures de sécurité adoptées à la suite des attentats du 11 septembre, nous sommes sceptiques. Les passagers seraient-ils prêts à faire passer leur désir de sécurité avant les inquiétudes qu’ils ont relativement à l’éventuelle utilisation (abusive) d’un tel bracelet? Estce que l’utilisation d’un bracelet de sécurité pourrait prévenir efficacement le terrorisme, ou ne ferait que rassurer les passagers sans réellement améliorer les choses? (en anglais seulement).

Nouvelle de dernière heure provenant du département de la Sécurité intérieure

« Cette allégation est née à la suite de l’affichage, sur le site Web de Lamberd, d’un document vidéo trompeur montrant un bracelet d’identification qui contiendrait des renseignements sur l’identité de son porteur et qui permettrait de l’immobiliser temporairement au moyen d’une décharge électrique. L’entreprise affirme qu’un tel dispositif serait utilisé par le département de la Sécurité intérieure et par la Transportation Security Administration, mais aucune discussion à ce sujet n’a eu lieu entre ces organismes.

Ce concept n’a jamais reçu de financement, ou bénéficié de l’appui, du département de la Sécurité intérieure ou de la Transportation Security Administration, et il n’a fait l’objet d’aucune discussion au cours des deux dernières années. »

Date de modification :