Un homme expérimente un style de vie « conscient de l’emplacement »

Cette page Web a été archivée dans le Web

L’information dont il est indiqué qu’elle est archivée est fournie à des fins de référence, de recherche ou de tenue de documents. Elle n’est pas assujettie aux normes Web du gouvernement du Canada et elle n’a pas été modifiée ou mise à jour depuis son archivage. Pour obtenir cette information dans un autre format, veuillez communiquer avec nous.

Récemment, un journaliste du magazine Wired a tenté d’adopter un style de vie « conscient de l’emplacement », c’est-à-dire qu’il a tenté de profiter des avantages des capacités GPS de chaque outil électronique qu’il a pu se procurer, en reliant toutes ses activités au lieu où il se trouvait pour ensuite transmettre ces données à son réseau.

Dans son article, Mat Honan décrit une période d’introspection – et en arrive à un prise de conscience surprenante :

« Pour tester si j’étais paranoïaque, j’ai fait une petite expérience. Par un beau samedi ensoleillé, j’ai remarqué un femme au Golden Gate Park qui prenait une photo avec un iPhone de troisième génération. Puisque les iPhones incorporent des données cartographiques dans les photos que les usagers téléchargent vers Flickr ou Picasa, les photos iPhone peuvent être automatiquement placées sur une carte. À la maison, j’ai cherché la carte de Flickr, et j’ai obtenu le résultat escompté – une photo d’aujourd’hui. J’ai cliqué sur la galerie de photos de l’utilisateur et j’ai pu déterminer qu’il s’agissait de la femme que j’avais vue plus tôt. Après avoir ajusté les paramètres pour que seulement ses photos apparaissent sur la carte, j’ai vu un groupe de photos prises au même endroit. En cliquant dessus, j’ai vu des photos de l’intérieur d’un appartement – une chambre, une cuisine, un salon crasseux. Maintenant, je sais où elle vit. » [Traduction]

Date de modification :