On vous observe peut être, mais pouvez vous fermer les rideaux?

Cette page Web a été archivée dans le Web

L’information dont il est indiqué qu’elle est archivée est fournie à des fins de référence, de recherche ou de tenue de documents. Elle n’est pas assujettie aux normes Web du gouvernement du Canada et elle n’a pas été modifiée ou mise à jour depuis son archivage. Pour obtenir cette information dans un autre format, veuillez communiquer avec nous.

Une icône cliquable sur toutes les publicités comportementales pour connaître (rapidement et en langage clair) le type d’information qu’un annonceur recueille et utilise à votre sujet? Pour nous, passionnés de la protection de la vie privée, cela semble trop beau pour être vrai, mais ce curieux concept a récemment été le sujet d’un blogue sur le site The New York Times.

Selon l’auteur du blogue, Saul Hansell, l’idée d’un « tableau de bord pour la protection de la vie privée » provient de Joseph Turow, un professeur de marketing à l’Annenberg School for Communications de l’Université de Pennsylvanie. D’après le blogue, Monsieur Turow a proposé que les annonceurs placent une icône sur chaque publicité signifiant que celle ci recueille ou utilise de l’information sur les utilisateurs. Vous pouvez cliquer sur l’icône (M. Turow a proposé l’icône « T? » pour le ciblage comportemental) et le tableau de bord pour la protection de la vie privée vous indiquerait quelle information a été utilisée pour vous envoyer cette publicité (comme vos habitudes en ligne) et vous permettrait de modifier n’importe quel renseignement ou de refuser complètement d’être ciblé. Un point pour les principes de protection de la vie privée!

Cette proposition survient peu après la récente annonce de Google concernant son système de publicité basé sur les centres d’intérêt. L’auteur souligne que le lien « Ads by Google » (publicités par Google) offrira seulement un nombre limité de renseignements sur le système de ciblage ainsi que la possibilité pour les utilisateurs de régler certains paramètres des centres d’intérêt suivis par Google. Le tableau de bord de M. Turow, quant à lui, expliquerait exactement pourquoi vous visualisez une certaine publicité et vous permettrait de supprimer ou de modifier l’information que l’annonceur a utilisée sur vous pour vous envoyer cette publicité.

Certains considèrent le ciblage comportemental comme inquiétant et envahissant. Disposer d’un simple outil vous permettant d’en apprendre davantage sur la collecte de données et les pratiques d’utilisation d’un annonceur, et qui vous donne un certain contrôle sur les renseignements personnels qu’il peut utiliser, peut permettre aux personnes qui se sentent traquées par Internet de fermer les rideaux. Avec le temps, le fait d’offrir le choix au consommateur profitera probablement aux annonceurs puisqu’il aidera à atténuer les impressions potentiellement négatives (et durables) que la publicité ciblée comportementale non désirée peut créer.

Date de modification :