Sondage: Les Américains rejettent la publicité sur mesure

Cette page Web a été archivée dans le Web

L’information dont il est indiqué qu’elle est archivée est fournie à des fins de référence, de recherche ou de tenue de documents. Elle n’est pas assujettie aux normes Web du gouvernement du Canada et elle n’a pas été modifiée ou mise à jour depuis son archivage. Pour obtenir cette information dans un autre format, veuillez communiquer avec nous.

Un sondage commandé par des universitaires et des défenseurs de la protection de la vie privée des États-Unis révèle que les Américaines et les Américains sont généralement méfiants des efforts déployés pour faire le suivi de leur comportement en ligne en vue de cibler les publicités.

Si on peut s’attendre à ce que les Américains plus âgés se méfient du suivi de leur comportement sur les sites Web individuels, et d’autant plus sur des sites multiples, il semble que la jeune population américaine s’y oppose également. Cinquante-cinq pour cent des 18 à 24 ans ne veulent pas faire l’objet de publicité sur mesure – et ce nombre augmente de façon significative lorsque l’annonceur compile les données à partir de plusieurs sources afin de cibler la publicité.

Fait intéressant, même quand on promet de dépersonnaliser les données, cette pratique ne trouve pas plus d’intéressés:

« Même quand on leur dit que le suivi sur les sites Web se fera de façon anonyme, les Américains entretiennent un dégoût pour cette pratique dans une grande proportion : 68 % ne le permettraient “certainement” pas, et 19 % ne le permettraient “probablement” pas. »

Le sondage a été effectué en juin et juillet par le biais d’entrevues téléphoniques auprès d’un échantillon national de 1 000 internautes adultes vivant dans les États-Unis continentaux qui utilisent le service par ligne terrestre et/ou cellulaire.

Le rapport de Joseph Turow, Jennifer King, Chris Hoofnagle, Amy Bleakley et Michael Hennessy est disponible sur le Social Sciences Research Network.

Date de modification :