Attentes en matière de vie privée

Cette page Web a été archivée dans le Web

L’information dont il est indiqué qu’elle est archivée est fournie à des fins de référence, de recherche ou de tenue de documents. Elle n’est pas assujettie aux normes Web du gouvernement du Canada et elle n’a pas été modifiée ou mise à jour depuis son archivage. Pour obtenir cette information dans un autre format, veuillez communiquer avec nous.

La semaine dernière, des chercheurs des universités de Berkeley et de la Pennsylvanie ont diffusé une étude sur les attitudes et les connaissances des jeunes en matière de vie privée. Cette étude a trouvé beaucoup de points communs entre les jeunes américains et les moins jeunes en ce qui a trait à la sensibilité en matière de vie privée en ligne — ce qui va à l’encontre du lieu commun que les jeunes n’accordent aucune importance à la vie privée.

Autre fait intéressant : plusieurs jeunes américains croient à tort que les lois protègent davantage leur vie privée qu’elles ne le font en réalité, dans le monde réel comme dans le monde virtuel. Selon les chercheurs,

Ce manque de connaissances au beau milieu d’un environnement rempli de tentations, et non une attitude cavalière face au droit à la vie privée, pourrait expliquer le grand nombre de jeunes qui ne semblent ne pas avoir de soucis en menant leurs activités numériques. [traduction]

Ce rapport arrive à un moment opportun et saura sans doute alimenter la discussion lors de notre table ronde sur la vie privée des enfants en ligne, qui aura lieu à Toronto la semaine prochaine. Ne manquez pas la webdiffusion de cet événement le 29 avril prochain et joignez-vous à nous sur Twitter (#priv2010).

Date de modification :