Les nouveaux gadgets et Internet sans fil

Cette page Web a été archivée dans le Web

L’information dont il est indiqué qu’elle est archivée est fournie à des fins de référence, de recherche ou de tenue de documents. Elle n’est pas assujettie aux normes Web du gouvernement du Canada et elle n’a pas été modifiée ou mise à jour depuis son archivage. Pour obtenir cette information dans un autre format, veuillez communiquer avec nous.

(Veuillez noter que plusieurs des sites auxquels on fait référence dans ce billet ne sont disponibles qu’en anglais.)

En cette période des fêtes, bien des gens recevront de nouveaux gadgets sans fil tout neufs. Que ce soit un téléphone intelligent, un portable, un miniportatif, ou encore une tablette telle que le iPad, une des caractéristiques les plus attrayantes de ces appareils est que l’on peut les brancher à Internet sans fil, au moyen de réseaux Wi‑Fi que l’on retrouve à la maison, au travail et dans bon nombre de lieux publics (points d’accès). Cette caractéristique intéressante comporte toutefois certains risques.

Un bon nombre de réseaux sans fil ne protègent aucunement les données, de sorte que les personnes situées à proximité peuvent intercepter les signaux sans fil et surveiller ce que vous faites en ligne. Fait encore plus inquiétant, grâce à de nouveaux outils, tels que Firesheep, on peut facilement pirater des connexions Internet sans fil, prendre le contrôle de sessions pour de nombreux services en ligne (courriel, Facebook) et usurper votre identité en ligne.

Il existe cependant des façons de limiter ces risques.

Si vous installez un réseau sans fil à la maison ou au bureau, n’oubliez pas d’activer les dispositifs de sécurité compris dans votre routeur sans fil. Cela ne prendra que quelques minutes. À tout le moins, vous devriez :

  1. Changer le mot de passe par défaut de l’administrateur, puisque ces mots de passe sont les mêmes pour tous les appareils d’un même fabricant et sont bien connus.
  2. Modifier le nom du réseau sans fil (ou SSID) afin qu’il soit unique sans pour autant pouvoir être associé à votre véritable identité (p. ex.« monnouveauréseau » plutôt que « leréseaudesTremblay »).
  3. Activer le chiffrement sans fil (de préférence WPA2 ou WPA) et choisir un mot de passe long et complexe. Vous n’aurez pas à le mémoriser et vous pourrez l’écrire. Vous devrez le saisir une fois dans chaque nouvel appareil qui sera branché au réseau sans fil.

Comme les étapes à suivre pour changer ces paramètres dépendent du type de routeur utilisé, assurez‑vous de bien lire les instructions.

Il est fort probable que vous ne voudrez pas utiliser votre nouveau gadget à la maison ou au travail seulement et que vous souhaiterez le traîner avec vous. La plupart des services sans fil publics, tels que ceux que l’on retrouve dans les cafés, n’activent pas le chiffrement sans fil. Il vous faudra donc trouver d’autres façons de protéger vos données des curieux. Il existe de nombreuses façons d’y arriver :

  • Trouvez une autre façon de vous connecter à Internet lorsque vous n’êtes pas à la maison ou au travail. Votre appareil sans fil est peut-être aussi doté d’une fonction de téléphone cellulaire; se connecter à Internet par l’intermédiaire des réseaux cellulaires s’avère parfois plus sécuritaire que de le faire à partir des points d’accès public, mais ce n’est pas gratuit. Vous pouvez même brancher certains ordinateurs portatifs et miniportatifs à des réseaux cellulaires grâce à une fonction d’« attache », mais assurez-vous que votre plan de services cellulaires l’autorise et que vous bénéficiez d’un généreux forfait d’utilisation de données.
  • Lorsque vous vous connectez à un site Web (p. ex. un service de courriel), optez pour des sites qui proposent une connexion sécurisée (c’est-à-dire ceux qui ont une adresse « https » plutôt qu’une adresse « http »). Certains services assurent maintenant une connexion sécurisée par défaut (p. ex. Google Mail), et beaucoup d’autres offrent cette option. Essayez de convertir une adresse « http » en adresse « https » à partir de votre navigateur; veillez toutefois à ce que le site ne revienne pas en mode « http » après que vous aurez ouvert une session. Firefox, un navigateur téléchargeable sur Internet, offre des modules d’extension utiles, comme HTTPS Everywhere et Force-TLS, qui tentent de garantir une connexion « https » lorsque cette option est offerte. Internet Explorer ne propose pas d’outils équivalents. (En fait, vous devriez opter pour des services Web qui offrent une connexion sécurisée, peu importe votre type de connexion Internet. Il s’agit simplement d’une bonne habitude, et davantage de sites Web devraient proposer une adresse « https » par défaut. Si les services que vous utilisez n’offrent pas une connexion « https » sécurisée, demandez-leur de le faire.)
  • Créez votre propre connexion sécurisée en utilisant un réseau privé virtuel (RPV). Les RPV protègent le trafic de réseau, de votre ordinateur à un serveur à distance. Si vous n’avez pas déjà accès à un RPV (souvent offert par l’employeur en milieu de travail), des services de RPV à faible coût et axés sur la publicité sont offerts. Les RPV prennent un peu de temps à installer, mais ils en valent la peine. Les gens qui connaissent bien la technologie peuvent établir leur propre connexion sécurisée à domicile à l’aide d’un tunnel SSH.

Bref, profitez de votre nouveau gadget sans fil, mais soyez prudents lorsque vous utilisez une connexion non sécurisée à Internet. Établissez plutôt un réseau sans fil sécurisé à domicile ou au travail, optez pour les services qui proposent une connexion « https » sécuritaire et protégez vos données en utilisant un RPV.

Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez cocher toutes les réponses pertinentes (obligatoire) : Erreur 1 : Ce champ est obligatoire.

Remarque

Date de modification :