Sélection de la langue

Recherche

Médias sociaux et dilemmes de politique publique

Cette page Web a été archivée dans le Web

L’information dont il est indiqué qu’elle est archivée est fournie à des fins de référence, de recherche ou de tenue de documents. Elle n’est pas assujettie aux normes Web du gouvernement du Canada et elle n’a pas été modifiée ou mise à jour depuis son archivage. Pour obtenir cette information dans un autre format, veuillez communiquer avec nous.

Organisation

Institut d’administration publique du Canada (IAPC)

Publication

2010

Sommaire

Selon les chercheurs, l’obstacle le plus important à la mise en œuvre gouvernementale et à l’utilisation des médias sociaux n’est pas la protection de la vie privée, la sécurité, les politiques sur les langues officielles et les cadres législatifs, mais plutôt la « couche d’argile » de la gestion et la culture hiérarchique de la fonction publique, qui ne s’est pas adaptée à la promesse des nouveaux médias de libérer l’information, de favoriser la collaboration et l’ouverture et de promouvoir le changement organisationnel.

Cela dit, les médias sociaux exigent un nouveau paradigme en ce qui concerne la propriété, l’utilisation et la gestion de l’information. Ce nouveau paradigme permet de gérer les défis particuliers en matière de protection de la vie privée et de langues officielles. Les problèmes associés aux questions de gestion de l’information, de protection de la vie privée et de sécurité sont de nouvelles manifestations d’anciens phénomènes, car il y a toujours eu des risques de communication inappropriée et d’utilisation détournée des renseignements détenus par le gouvernement.

Du point de vue des chercheurs, le changement organisationnel est nécessaire pour développer une culture de confiance et d’ouverture qui permettra aux fonctionnaires de profiter des avantages offerts par les médias sociaux.

Sur la question des médias sociaux, les employés du secteur public, de tous les groupes d’âge, se divisent en trois catégories : les zélotes, qui aiment les outils des médias sociaux pour l’expérience et les possibilités qu’ils offrent; les collaborateurs, qui considèrent que les outils les aident à mieux s’acquitter de leur travail; et les opposants, qui sont préoccupés par les risques associés à l’utilisation gouvernementale des médias sociaux.

On note une lacune du soutien analytique, de l’analyse coûts-avantages ou des mesures de réussite concernant la mise en œuvre et l’utilisation des médias sociaux au gouvernement. Selon cette recherche, le leadership permet d’élaborer des lignes directrices adaptables et ouvertes sur l’utilisation des médias sociaux par les fonctionnaires. Finalement, il y a une grande soif pour une communauté de praticiens chargés de discuter des problèmes communs et d’élaborer des solutions communes pour répondre aux possibilités continues que les médias sociaux offrent aux gouvernements dans les limites requises par les organismes du secteur public.

Ce document est disponible dans la (les) langue(s) suivante(s) :

Anglais seulement

  • Ce projet n’est pas disponible en ligne. Veuillez communiquer avec l’organisation de recherche qui a obtenu du financement pour plus d’informations.

Recherche subventionnée par le CPVP

Le Programme des contributions du CPVP finance la recherche et les projets indépendants portant sur la protection de la vie privée. Les opinions exprimées dans les rapports et les sommaires sont celles des auteurs et ne reflètent pas nécessairement l’opinion du Commissariat à la protection de la vie privée du Canada. Les sommaires ont été fournis par les auteurs des projets. Notez que les projets sont publiés dans leur langue d'origine.

Renseignements

Institute of Public Administration of Canada
Suite 401, 1075 Bay Street
Toronto ON M5S 2B1

Site Web : http://www.ipac.ca/
Tél. : (416) 924-8787
Téléc. : (416) 924-4992

Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Erreur 1: Aucune sélection n’a été faite. Vous devez choisir au moins une réponse.
Veuillez cocher toutes les réponses pertinentes (obligatoire) :

Remarque

Date de modification :