Un détective privé « intelligent » dans les lieux publics? L'analyse par vidéosurveillance, les nouvelles menaces à la vie privée et les solutions de rechange pour la protection des renseignements personnels

Cette page Web a été archivée dans le Web

L’information dont il est indiqué qu’elle est archivée est fournie à des fins de référence, de recherche ou de tenue de documents. Elle n’est pas assujettie aux normes Web du gouvernement du Canada et elle n’a pas été modifiée ou mise à jour depuis son archivage. Pour obtenir cette information dans un autre format, veuillez communiquer avec nous.

Organisation

Université de Toronto

Publication

2011

Sommaire

Le projet Un détective privé « intelligent » dans les lieux publics étudie les activités de vidéosurveillance dans le secteur privé dans le but d’évaluer les pratiques en matière de gestion de l’information personnelle en lien avec la LPRPDE (signalisation, traitement des renseignements personnels et adoption de techniques d’analyse vidéo).

Fondées un travail intensif sur le terrain, les principales constatations des chercheurs concernant la signalisation sur la vidéosurveillance et les pratiques de traitement des renseignements personnels dans la région du Grand Toronto (RGT) sont les suivantes :

  • Adoption à grande échelle de la vidéosurveillance dans les principales entreprises du secteur privé;
  • Non-respect généralisé des exigences liées à la transparence de la LPRPDE et de l’accès aux renseignements personnels;
  • Méconnaissance généralisée de la LPRPDE et de son application à la vidéosurveillance;
  • La vidéosurveillance est principalement gérée par les services de sécurité, avec peu de liens apparents avec les agents affectés à la protection de la vie privée au sein de l’entreprise.

Les principales constatations des chercheurs sur l’analyse par vidéosurveillance sont les suivantes :

  • D’importants efforts de recherche et de développement sont déployés dans le secteur de l’analyse par vidéo automatisée;
  • Il y a peu ou pas de preuve que des techniques d’analyse vidéo ont été à ce jour adoptées dans la RGT;
  • La question de l’analyse par vidéo dans le secteur du détail est enveloppée de secret;
  • Les techniques de détection, de codage et de brouillage du visage et du corps sont prometteuses en matière d’anonymisation efficace, mais d’autres améliorations sont requises.

Les chercheurs concluent qu’il est urgent de corriger l’actuel déséquilibre entre l’approche en matière de « sécurité » et la protection de la vie privée des personnes, qui prédomine dans les activités de vidéosurveillance dans le secteur privé.

Ce document est disponible dans la (les) langue(s) suivante(s) :

anglais seulement

Recherche subventionnée par le CPVP

Le Programme des contributions du CPVP finance la recherche et les projets indépendants portant sur la protection de la vie privée. Les opinions exprimées dans les rapports et les sommaires sont celles des auteurs et ne reflètent pas nécessairement l’opinion du Commissariat à la protection de la vie privée du Canada. Les sommaires ont été fournis par les auteurs des projets. Notez que les projets sont publiés dans leur langue d'origine.

Renseignements

Courriel : inquire.ischool@utoronto.ca
Site Web : www.ischool.utoronto.ca/
Tél. : 416-978-3234
Téléc. : 416-978-5762

Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez cocher toutes les réponses pertinentes (obligatoire) : Erreur 1 : Ce champ est obligatoire.

Remarque

Date de modification :