Évaluation des caractéristiques de sécurité d'applications mobiles liées à la santé auprès d'adultes de tous âges et Verrouillage des applications mobiles de rappel de médication : sécurité et protection des renseignements personnels

Cette page Web a été archivée dans le Web

L’information dont il est indiqué qu’elle est archivée est fournie à des fins de référence, de recherche ou de tenue de documents. Elle n’est pas assujettie aux normes Web du gouvernement du Canada et elle n’a pas été modifiée ou mise à jour depuis son archivage. Pour obtenir cette information dans un autre format, veuillez communiquer avec nous.

Organisation

École de pharmacie de l'Université de Waterloo

Publication

2016

Chargée de projet

Kelly Grindrod, professeure adjointe

Sommaire

Selon la première étude, intitulée Evaluating security features for mobile health applications in younger and older adults (évaluation des caractéristiques de sécurité d'applications mobiles liées à la santé auprès d'adultes de tous âges), les applications mobiles qui font la promotion de l'autonomie des patients pourraient améliorer les résultats en santé. Toutefois, les méthodes qui servent à sécuriser les renseignements enregistrés sur les appareils mobiles pourraient rendre les applications moins conviviales. Cette étude visait à mettre à l'essai auprès d'adultes, jeunes et moins jeunes, la fiabilité et la convivialité d'options courantes s'apparentant aux mots de passe.

Les essais de convivialité ont été réalisés auprès de deux groupes d'âge : les 18 30 ans et les 50 ans et plus. Les participants ont mis à l'essai, au hasard, quatre options s'apparentant à des mots de passe, à savoir un numéro d'identification personnel (NIP) de quatre chiffres, un mot de passe graphique, un schéma de déverrouillage et un lecteur d'empreintes digitales.

Dans l'ensemble, le NIP, le mot de passe graphique et le schéma de déverrouillage ont donné de meilleurs résultats que le lecteur d'empreintes digitales. Les participants plus âgés étaient plus enclins à dire que la lecture des empreintes digitales nécessitait beaucoup de temps et constituait un processus agaçant; ils avaient par contre moins tendance à indiquer qu'il était fastidieux de saisir un NIP et que cela demandait du temps. Les participants plus jeunes étaient pour leur part plus portés à dire qu'il était agaçant et fastidieux de saisir un mot de passe graphique, et que cela nécessitait trop de temps.

Les différences liées à l'âge dans l'évaluation des diverses options s'apparentant aux mots de passe soulignent l'importance de procéder à des essais de convivialité auprès de groupes cibles au moment d'établir des caractéristiques de sécurité pour des appareils ou des applications mobiles.

La deuxième étude, intitulée Locking it down: The privacy and security of mobile medication apps (verrouillage des applications mobiles de rappel de médication : sécurité et protection des renseignements personnels) examine les applications gratuites de rappel de médication qui sont offertes aux consommateurs canadiens, sous l'angle de la sécurité et de la protection des renseignements personnels.

Les auteurs ont effectué des recherches dans les boutiques iTunes et Google Play (pour le marché canadien) afin de trouver des applications gratuites, en anglais, visant à aider les gens à gérer leurs médicaments. Parmi les 184 applications évaluées, 70 % n'offraient pas de protection par mot de passe ni de système d'identification, et seulement 34 % avaient une politique en matière de protection des renseignements personnels. De toutes les applications évaluées, 42 % demandaient aux utilisateurs de fournir des renseignements personnels, 25 % leur demandaient de fournir leurs coordonnées et 89 % leur demandaient des renseignements personnels concernant leur santé (outre le nom de médicaments).

La plupart des applications gratuites de rappel de médication offrent des protocoles limités en matière d'authentification et de protection des renseignements personnels. Le rôle de ces systèmes dans le domaine des soins de santé demeurera modeste jusqu'à ce que des systèmes plus sécurisés soient conçus.

Ce document est disponible dans la langue suivante :

Anglais

Recherche subventionnée par le Commissariat à la protection de la vie privée du Canada

Ce projet a reçu un soutien financier dans le cadre du Programme des contributions du Commissariat à la protection de la vie privée du Canada. Les opinions exprimées dans les rapports et les sommaires sont celles des auteurs et ne reflètent pas nécessairement l’opinion du Commissariat à la protection de la vie privée du Canada. Les sommaires ont été fournis par les auteurs des projets. Veuillez noter que les projets sont publiés dans leur langue d’origine.

Coordonnées

Université de Waterloo
École de pharmacie
10A, rue Victoria Sud
Kitchener (Ontario) N2G 1C6

Numéro de téléphone principal : 519-888-4499
Site Web : https://uwaterloo.ca/pharmacy/

Date de modification :