Les débuts de la surveillance publique au moyen de caméras

C’est un aperçu des premiers temps de la surveillance publique par caméras : un tramway circule lentement sur la rue Market à San Francisco en 1905 ou 1906*, avec une caméra installée à l’avant du véhicule. Produit par des cinéastes locaux, les frères Miles, le film semble montrer la vie urbaine de l’époque sans trop l’embellir.

Les commentaires des archivistes de la Bibliothèque du Congrès, qui ont restauré le film il y a près de 40 ans, indiquent que certaines séquences semblent mises en scène :

« […] un examen attentif du trafic montre que presque toutes les autos aperçues tournent autour de la caméra, c’est à dire du tramway, plusieurs fois (10 fois dans un cas). La circulation a apparemment été mise en scène par le producteur pour donner l’impression que la rue Market est un boulevard moderne prospère où circulent un grand nombre d’ automobiles […]. »

Malgré tout, le comportement des nombreux piétons nous donne une idée des premières réactions à la présence d’une caméra en public. Dans les premières minutes du film, la caméra ne semble pas influencer le comportement des gens dans la rue. Certains hommes se lissent les cheveux et prennent la pose lorsqu’ils remarquent la caméra, mais la plupart vaquent à leurs occupations comme si de rien n’était. On peut voir quelques manifestations de surprise, parce que la caméra est une nouveauté à l’époque. Certains semblent fâchés que le tramway ne s’arrête pas pour les laisser monter.

À mesure que la caméra et le tramway avancent, le comportement change de façon de plus en plus criante. J’ai coupé quelques images du film pour illustrer mon propos :

  • Certaines personnes, qui s’attendent à ce que le tramway s’arrête à leur signal, semblent perplexes.Un homme remarque la caméra puis rabat son chapeau et accélère le pas pour éviter que la caméra capte son visage.
  • Plusieurs tramways remplis d’hommes apparaissent et réapparaissent tout le long du film.
  • Un homme remarque la caméra, s’arrête pour que son image soit enregistrée, puis se met à courir dans la rue pour pouvoir se tenir directement dans la trajectoire du tramway pendant plusieurs secondes.
  • Bien sûr, les enfants apparaissent dans l’image et en sortent en un éclair. À la toute fin du film, un petit groupe de gamins prend le contrôle de la scène.

Les résultats sont très différents lorsqu’un film semblable est réalisé à Vancouver, en 1907 : le réalisateur parle de son projet aux journaux locaux et encourage vivement les citoyens à participer. Le résultat?

« […] le Vancouver Province relate que “de nombreux citoyens distingués ont soudainement été atteints de kinétoscopite hier” et rassure les lecteurs en ajoutant que “la kinétoscopite est loin d’avoir des effets aussi graves que la méningite cérébro spinale”. » L’article fait remarquer que « c’était très amusant pour ceux qui se trouvaient à l’avant du tramway de voir des citoyens distingués se souvenir tout à coup qu’ils avaient quelque chose à faire de l’autre côté de la rue et traverser nonchalamment lorsqu’ils voyaient le kinétoscope approcher ».

De nos jours, par contre, on s’attend beaucoup plus à ce qu’il y ait une surveillance publique. Pensons simplement à l’application composite Google Maps, créée hier, concernant les endroits à partir desquels des membres du public ont filmé un partisan des Phillies se faire harceler et pourchasser d’un bout à l’autre du terrain du Citizens Bank Park. Ces images ont ensuite été diffusées en ligne.

*Pour en savoir davantage sur le débat entourant la date de réalisation du film, consultez le blogue SFGate . Des recherches récentes semblent indiquer que le film a été tourné quelques jours avant le tremblement de terre de 1906, qui a détruit la plus grande partie de la rue Market.

**as-tu vu le cheval?

Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez cocher toutes les réponses pertinentes (obligatoire) : Erreur 1 : Ce champ est obligatoire.

Remarque

Date de modification :