La Journée de la protection des données, pensez : plus discret, moins de regrets.

Cette page Web a été archivée dans le Web

L’information dont il est indiqué qu’elle est archivée est fournie à des fins de référence, de recherche ou de tenue de documents. Elle n’est pas assujettie aux normes Web du gouvernement du Canada et elle n’a pas été modifiée ou mise à jour depuis son archivage. Pour obtenir cette information dans un autre format, veuillez communiquer avec nous.

Une fois l’an, les défenseurs et passionnés de la protection de la vie privée du monde entier ont l’occasion de braquer collectivement les projecteurs sur la question de la protection de la vie privée en ligne.

La Journée de la protection des données [site Web en anglais seulement], célébrée tous les ans le 28 janvier, est une célébration internationale annuelle qui a pour but de promouvoir la sensibilisation à la protection de la vie privée et faire connaître les meilleures pratiques en la matière. Bien sûr, il ne s’agit pas de se divertir, de fêter ou de manger comme on le ferait lors de la fête du Canada ou dans le temps des Fêtes, mais c’est quand même une journée à inscrire au calendrier.

À l’ère numérique où nos activités en ligne peuvent être si facilement suivies, enregistrées, communiquées et analysées, et où nous subissons une pression constante pour fournir de plus en plus de renseignements personnels, nous éprouvons tous un léger malaise face à ces renseignements qui flottent un peu partout dans le cyberespace.

Ce n’est pas que nous souhaitions tourner le dos au potentiel illimité d’Internet. Nous devons simplement trouver un moyen de limiter le potentiel d’utilisation à mauvais escient des renseignements personnels en ligne.

La solution? Au moment de fournir des renseignements personnels, pensez : plus discret, moins de regrets.

Une fois que nos renseignements personnels sont sur Internet, nous avons très peu de moyens de contrôler qui peut y avoir accès, comment ils sont utilisés ou combien de temps ils seront disponibles. En fournissant moins de renseignements, nous nous exposons moins et nous contribuons à minimiser les risques d’utilisation à mauvais escient, d’abus ou de communication sans notre consentement de nos renseignements personnels.

Que ce soit sur les réseaux sociaux ou les applications mobiles, ou lorsqu’on s’inscrit sur un site pour bénéficier d’offres promotionnelles et de bonnes affaires, nous devons bien réfléchir aux renseignements personnels que nous envoyons dans le cyberespace.

Plus discret, moins de regrets est aussi un bon conseil pour les entreprises et les organismes qui recueillent des renseignements personnels. La collecte et la conservation excessives de données augmentent les risques pour les consommateurs, mais elles sont aussi coûteuses pour les entreprises, car elles augmentent le risque d’atteintes à la sécurité des données, qui peuvent ternir la réputation d’une entreprise et être dispendieuses à rétablir.

Cette semaine, le Commissariat à la protection de la vie privée du Canada est heureux de se joindre aux gouvernements, aux professionnels de la protection de la vie privée, aux entreprises, aux universitaires et aux étudiants du monde entier pour souligner la Journée de la protection des données.

Le Commissariat participera à diverses activités dans la semaine précédant le 28 janvier, telles que le lancement de nouveaux outils pour protéger la vie privée des jeunes ainsi que des présentations destinées aux jeunes, aux fonctionnaires, aux entreprises et au personnel. Le Commissariat a aussi élaboré de nouvelles ressources, notamment des affiches et des illustrations pouvant servir à promouvoir la protection de la vie privée dans n’importe quelle organisation.

Pour de plus amples renseignements sur les activités et les ressources du Commissariat relativement à la Journée de la protection des données, visitez notre page web de la Journée de la protection des données ou le www.priv.gc.ca.

Date de modification :