La surveillance cachée sur les sites Web offrant de l’information en matière de santé

Cette page Web a été archivée dans le Web

L’information dont il est indiqué qu’elle est archivée est fournie à des fins de référence, de recherche ou de tenue de documents. Elle n’est pas assujettie aux normes Web du gouvernement du Canada et elle n’a pas été modifiée ou mise à jour depuis son archivage. Pour obtenir cette information dans un autre format, veuillez communiquer avec nous.

Organisation

Faculté des études sur l’information et les médias, Université de Western Ontario

Date de l’événement

2014

Chargés du projet

Jacquelyn Burkell, professeure agrégée et vice-doyenne à la recherche (FIMS)
Alexandre Fortier, doctorant

Sommaire

Le pistage comportemental des internautes présente un risque important pour la protection de la vie privée des Canadiens, en particulier lorsque leurs recherches révèlent des renseignements sensibles qui pourraient être utilisés comme outil de discrimination à leur égard. Cette préoccupation prend tout son sens dans le contexte de la recherche d’information dans le domaine médical puisque les recherches peuvent donner des détails sur l’état de santé d’un individu que ce dernier pourrait juger utile de ne pas divulguer. Les risques sont encore accrus par l’invisibilité des mécanismes de pistage, de nombreuses personnes n’ayant nullement conscience de l’existence de ces activités.

Dans le cadre de ce projet, les chercheurs ont documenté les pratiques de pistage comportemental sur les sites Web offrant de l’information en matière de santé et ont examiné la façon dont il en est fait état dans les politiques de confidentialité correspondantes. Tout indique que ces pratiques sont généralisées. En outre, les sites Web recommandés par les associations de professionnels de l’information (la Canadian Health Libraries Association et l’American Medical Library Association) ne font pas meilleure figure que les sites proposés par Google, bien qu’ils présentent un taux un peu moins élevé de pistage par des annonceurs. Quant aux politiques de confidentialité, elles manquent souvent de clarté, si bien qu’il est difficile pour les internautes de se faire une idée exacte des pratiques de pistage comportemental en cours sur les sites Web qu’ils visitent. Somme toute, ces résultats donnent à penser que ceux qui recommandent des sites Web offrant de l’information en matière de santé et ceux qui les visitent ont besoin de stratégies pour connaître, voire neutraliser, ces pratiques.

En communiquant les résultats de la recherche, les chercheurs voulaient sensibiliser le milieu universitaire, les professionnels de l’information—bibliothécaires et vulgarisateurs scientifiques—et le grand public au risque d’atteinte à la vie privée et faire connaître des stratégies de prévention du risque. Pour faire passer le message, on a eu recours à plusieurs formules adaptées à ces divers publics : présentations, publications et production d’une vidéo éducative. L’équipe de recherche a œuvré plus particulièrement auprès des bibliothécaires en raison de leur rôle dans le domaine de l’information, notamment ceux qui sont spécialisés dans le domaine de la santé, pour leur faire comprendre les risques associés au pistage en ligne. Armés de ce savoir, les bibliothécaires qui recommandent des sites Web sur la santé, qu’il s’agisse du milieu hospitalier ou des bibliothèques publiques, seront mieux en mesure de choisir des sites Web respectueux de la vie privée à l’intention de leurs clients et d’outiller les consommateurs pour qu’ils sachent protéger leur vie privée quand ils font des recherches en ligne.

Ce document est disponible dans la langue suivante :

Anglais seulement

Recherche subventionnée par le CPVP

Le Programme des contributions du CPVP finance la recherche et les projets indépendants portant sur la protection de la vie privée. Les opinions exprimées dans les rapports et les sommaires sont celles des auteurs et ne reflètent pas nécessairement l’opinion du Commissariat à la protection de la vie privée du Canada. Les sommaires ont été fournis par les auteurs des projets. Notez que les projets sont publiés dans leur langue d'origine.

Coordonnées

Université de Western Ontario
1151, rue Richmond
London (Ontario)
Canada
N6A 3K7

Site Web : http://www.fims.uwo.ca/index.htm
Téléphone : 519-661-2111
Télécopieur : 519-661-3506

Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez cocher toutes les réponses pertinentes (obligatoire) : Erreur 1 : Ce champ est obligatoire.

Remarque

Date de modification :