Document d’information

Principales conclusions de l’enquête sur un site Web populaire auprès des enfants

GATINEAU (Québec), le 25 mars 2015  La toute première enquête du Commissariat à la protection de la vie privée du Canada (Commissariat) portant sur un site Web destiné aux jeunes enfants a mis en relief la nécessité de redoubler de prudence afin de protéger les droits relatifs à la vie privée des enfants.

L’enquête portait sur les pratiques en matière de vie privée de l’entreprise ontarienne Ganz, qui exploite le site Webkinz.com, un site Web destiné aux enfants âgés de 6 à 13 ans.

Pionnier dans l’univers des peluches Web, les « Webkinz », Ganz fait la promotion des jouets et de l’univers Webkinz au moyen du site Webkinz.com. Les utilisateurs du site peuvent créer un compte gratuitement en fabriquant un animal virtuel, et ajouter d’autres animaux en achetant des Webkinz. Les enfants peuvent prendre soin de leurs animaux en ligne, jouer à des jeux, accomplir des tâches, gagner de l’argent virtuel et clavarder.

Le site est très populaire auprès des enfants – selon eBizMBA, il s'agit du 15e site le plus populaire auprès des enfants avec ses 800 000 visiteurs uniques par moisNote de bas de page 1.

L’enquête a été menée en vertu de la Loi sur la protection des renseignements personnels et les documents électroniques, la loi fédérale canadienne sur la protection de la vie privée dans le secteur privé.

Le Commissariat a déposé une plainte contre Ganz, car il y avait lieu de croire que l’entreprise recueillait, utilisait et conservait les renseignements personnels des enfants dans le cadre de son processus de création d’un compte d’utilisateur sans expliquer les fins auxquelles elle le faisait, et sans obtenir de consentement éclairé. De plus, la plainte a été élargie, car le Commissariat avait également des raisons de croire que Ganz permettait à des annonceurs indépendants de suivre les enfants en ligne et de dresser le profil de leurs activités à des fins de publicité comportementale en ligne.

L’enquête a permis de conclure que Ganz a pris un certain nombre de mesures importantes afin de protéger la vie privée de ses jeunes utilisateurs, mais que des améliorations étaient encore possibles. Ganz a pleinement coopéré à l’enquête et a accepté de mettre en œuvre diverses mesures afin de répondre aux recommandations du Commissariat.

Le Commissariat a formulé 11 recommandations, et Ganz s’est engagé à prendre les mesures nécessaires pour les mettre en œuvre d’ici neuf mois.

Parmi les principales questions cernées durant l’enquête, mentionnons la nécessité :

  • D’éviter autant que possible de recueillir les renseignements personnels des enfants;
  • De faire preuve de prudence pour éviter de recueillir des renseignements personnels « par inadvertance »;
  • De tenir compte du public cible du site Web et d’utiliser un langage approprié ainsi que des techniques interactives et novatrices pour communiquer avec les utilisateurs;
  • De s’assurer que les enfants comprennent l’importance de consulter un parent ou un tuteur pour participer à certains processus, comme l’acceptation des conditions d’utilisation d’un site Web;
  • De faire un suivi des pratiques des tiers qui communiquent et interagissent avec les utilisateurs;
  • D’informer les utilisateurs des véritables pratiques en matière de protection de la vie privée du site Web, et d’expliquer quelles pratiques s’appliquent à quels sites si l’entente d’utilisation ou la politique sur la vie privée couvrent plus d’un site Web;
  • De fournir des renseignements sur la protection des renseignements personnels dans toutes les langues dans lesquelles le site Web est offert.

Processus d’inscription

L’enquête a mis en relief les préoccupations entourant la nécessité de rendre plus clair le processus de création de compte.

Participation des parents

Lors du processus d’inscription sur Webkinz, un avatar sympathique nommé « Miss Birdy » guide les utilisateurs durant le processus à l’aide d’une combinaison d’instructions verbales simples et de texte.

Quand les utilisateurs créent un compte, on leur demande par voie d’instructions écrites de lire et d’accepter l’entente de l’utilisateur, la politique sur la vie privée et la politique sur la publicité de Ganz. Cependant, l’avatar ne disait pas aux enfants de demander l’aide d’un parent ou d’un tuteur légal pour passer en revue l’entente de l’utilisateur et les politiques, qui se révèlent longues et complexes.

À la suite des recommandations du Commissariat, Ganz a accepté de rendre plus claires les instructions du processus d’inscription et d’utiliser l’avatar pour demander aux enfants d’aller chercher un parent ou un tuteur légal pour lire et accepter les conditions d’utilisation.

Collecte de renseignements personnels

Durant l’enquête, Ganz a pris des mesures afin de réduire la quantité de renseignements personnels qu’elle recueille lorsque les enfants créent un compte, en cessant de demander certains renseignements (comme la province de résidence) et en rendant d’autres renseignements facultatifs (comme le sexe de l’utilisateur).

Toutefois, le Commissariat demeurait préoccupé quant au fait que les renseignements personnels recueillis pourraient, une fois combinés, permettre à Ganz d’identifier les enfants qui possèdent des comptes sur Webkinz.

La création de noms d’utilisateur soulevait également des préoccupations. Lors de la création d’un compte, l’avatar avertit l’enfant de ne pas utiliser son vrai nom dans son nom d’utilisateur.

Une analyse d’échantillons effectuée par le Commissariat montre qu’environ 16 % des noms d’utilisateurs contiennent des combinaisons de lettres et de chiffres qui semblent inclure des prénoms, des initiales et des noms de famille, ou des noms de famille. Même si un pourcentage plutôt faible des millions de noms d’utilisateurs contient de vrais noms, cela voudrait tout de même dire que le site recueille des renseignements personnels sur un nombre considérable d’enfants.

Ganz a accepté de mettre en œuvre des changements afin de cesser de recueillir des renseignements personnels sur les utilisateurs qui créent un compte.

Ganz a également accepté de modifier son processus d’inscription, afin qu’au moment d’accepter les conditions de l’entente d’utilisation et de la politique sur la vie privée, les parents soient informés de la politique qui déconseille l’utilisation de noms réels ou d’autres renseignements personnels dans les noms d’utilisateurs. On donnera aussi aux parents la possibilité de vérifier le nom d’utilisateur choisi par leur enfant.

Surveillance des tiers présents sur le site

Dans le cadre de l’enquête, on a soulevé des préoccupations concernant les activités des réseaux publicitaires et autres tiers présents sur le site Web.

Ganz interdit aux réseaux publicitaires et aux annonceurs de faire un suivi des activités des enfants sur Webkinz dans le but de créer des profils en ligne, ainsi qu’à des fins de publicité comportementale en ligne. Bien que le Commissariat n’ait trouvé aucune preuve de présence de publicité comportementale en ligne sur le site Web, des tests ont montré que des annonceurs semblaient faire un suivi des activités des enfants qui visitent le site dans le but de dresser leur profil, et ce, à l’insu de Ganz.

L’ignorance de Ganz de la présence de témoins, et des pratiques publicitaires de tiers présents sur le site Web suggèrent que l’entreprise doit faire un suivi accru de telles activités.

Ganz a accepté de se doter de procédures de diligence requise adéquates, systématiques et courantes pour s’assurer que les réseaux publicitaires et autres tiers ne créent pas de témoins de suivi sur les ordinateurs des utilisateurs du site Web dans le but de dresser des profils publicitaires, ou à d’autres fins de publicité comportementale en ligne.

Information en français

Le Commissariat a conclu que même si le site existe en version française, Ganz n’offre pas sa politique sur la vie privée dans cette langue. L’entreprise a indiqué que la version française de la politique avait été supprimée par erreur et a immédiatement corrigé le problème.

Cependant, par la suite, l’entreprise a décidé d’offrir le site Web en anglais uniquement et a publié un nouveau message indiquant que le nouveau contenu serait publié en anglais uniquement. Un onglet d’inscription en français dirigeait les utilisateurs vers une page de connexion en anglais, ce qui laissait craindre que les utilisateurs francophones n’aient pas accès à de l’information exacte et à jour au sujet des pratiques en matière de vie privée adoptées par Ganz.

Par conséquent, le Commissariat a recommandé que Ganz réaffiche et mette à jour des versions françaises de son entente d’utilisation et de sa politique sur la vie privée, ce que l’entreprise a accepté de faire.

Autres questions

L’enquête a permis de conclure que la politique sur la vie privée de Ganz s’appliquait à plusieurs sites Web, dont certains sont destinés aux jeunes et aux adultes. Il était difficile de déterminer quelles pratiques s’appliquaient à quels sites Web. Il subsistait également de la confusion quant aux pratiques réellement appliquées en matière de collecte, d’utilisation et de divulgation des renseignements personnels sur le site Webkinz.com. Ganz a accepté de revoir sa politique sur la vie privée afin d’assurer davantage de clarté et de transparence à cet égard.

Bien que Ganz ait introduit la possibilité d’effacer un compte durant l’enquête, le Commissariat a également recommandé à l’entreprise d’améliorer et de mieux communiquer les politiques et les procédures sur la conservation et la destruction des données du site Web, notamment en ce qui a trait aux comptes archivés ou inactifs. Ganz a accepté de donner suite aux recommandations.

Voir également :

Communiqué

Collecte auprès des enfants? Dix conseils sur les services destinés aux enfants et aux jeunes

Rapport de conclusions – Enquête sur Ganz

Document de recherche – Les technologies de surveillance appliquées aux enfants

Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez cocher toutes les réponses pertinentes (obligatoire) : Erreur 1 : Ce champ est obligatoire.

Remarque

Date de modification :