Communiqué

Le commissaire à la protection de la vie privée annonce l’octroi de fonds du Programme des contributions pour la réalisation de projets indépendants à l’appui des grands enjeux liés à la protection de la vie privée

GATINEAU (Québec), le 21 avril 2016 – Une nouvelle série de projets indépendants de recherche et d’application des connaissances financés par le Programme des contributions 2016-2017 du Commissariat à la protection de la vie privée du Canada portera sur divers enjeux liés à la protection de la vie privée, tels que les décisions que les jeunes prennent en ligne, l’anonymisation des données et les technologies portables intelligentes.

« Les projets financés dans le cadre du Programme des contributions de cette année feront avancer nos quatre priorités liées à la vie privée—les grands enjeux stratégiques des prochaines années sur le plan de la protection de la vie privée des Canadiens », affirme Daniel Therrien, commissaire à la protection de la vie privée du Canada.

Ces priorités, qui orientent les travaux du Commissariat, sont les suivantes : l’économie des renseignements personnels; la surveillance du gouvernement; la réputation et le respect de la vie privée; et le corps comme source d’information.

Le Programme des contributions finance les initiatives indépendantes de recherche et d’application des connaissances. On demande aux chercheurs de proposer des projets novateurs qui génèrent des idées, des approches et des connaissances nouvelles sur la protection de la vie privée que les organisations pourront mettre en pratique pour mieux protéger les renseignements personnels et que les Canadiens pourront utiliser pour prendre des décisions éclairées en matière de protection de leur vie privée.

Voici quelques exemples des projets financés cette année :

Comment les jeunes prennent-ils leurs décisions sur les questions de réputation et de protection des données en ligne? – S’il est évident que les adolescents fondent leurs décisions sur des principes de protection de la vie privée, on ne sait pas vraiment comment ils prennent ces décisions ni comment on pourrait s’y prendre pour les encourager à tenir compte de la protection des données et de leur réputation.

Protection de la vie privée numérique après la mort – De nombreux Canadiens, tout au long de leur vie, laissent d’importantes traces numériques en ligne, lesquelles peuvent rester indéfiniment, même après leur mort. Dans le cadre de ce projet, les chercheurs se pencheront sur différentes questions : Quelles mesures une personne peut-elle prendre pour prévoir le contrôle de son identité numérique après sa mort? Comment les membres de la famille ou les amis d’un décédé peuvent-ils exaucer ses souhaits en ce qui a trait à la disposition de ses données personnelles en ligne?

Anonymisation des données – Ce projet portera notamment sur la création d’un cours en ligne d’une journée concernant l’anonymisation des données dans le secteur privé. Ce cours aura une incidence positive sur la protection du droit à la vie privée des Canadiens, car il permettra de sensibiliser les intervenants du secteur privé à la façon dont ils peuvent réduire plus efficacement les risques liés à la vie privée grâce aux techniques d’anonymisation des données.

Accessoires intelligents à porter sur soi – Cette initiative permettra d’obtenir plus d’information sur les données qui peuvent être recueillies grâce à des accessoires intelligents à porter sur soi et sur les pratiques associées à leur utilisation et à leur analyse dans les milieux de travail au Canada. Le rapport qui en découlera comportera une liste et une évaluation des appareils intelligents à porter sur soi présents au Canada et de leur incidence sur la vie privée.

Le Commissariat à la protection de la vie privée du Canada a reçu 45 propositions pour le cycle de financement de 2016-2017 du Programme des contributions. Ces propositions ont été évaluées par le Commissariat de même que par un groupe d’examinateurs pairs de l’extérieur de l’organisation. Au terme de ce processus, 10 projets ont été retenus et recevront un soutien financier dans l’année à venir.

Pour consulter la liste des projets financés, cliquez ici : Bénéficiaires du Programme des contributions 2016-2017 et projets qu’ils proposent.

Le Programme des contributions a été créé en 2004 dans le but de soutenir la recherche indépendante sans but lucratif sur la protection de la vie privée, de faire avancer l’élaboration de politiques en matière de protection de la vie privée et de favoriser la protection des renseignements personnels au Canada. Depuis sa création, le Programme a alloué environ cinq millions de dollars à plus de 110 initiatives.

À propos du Commissariat à la protection de la vie privée du Canada

Le Parlement a confié au commissaire à la protection de la vie privée du Canada le mandat d’agir à titre d’ombudsman et de gardien du droit à la vie privée au Canada. Le commissaire est responsable de l’application de deux lois fédérales relatives à la protection des renseignements personnels : la Loi sur la protection des renseignements personnels, qui s’applique au secteur public fédéral, et la Loi sur la protection des renseignements personnels et les documents électroniques (LPRPDE), qui s’applique aux organisations du secteur privé au Canada.

- 30 -

Pour de plus amples renseignements, communiquez avec :
Valerie Lawton, Commissariat à la protection de la vie privée du Canada
Courriel : valerie.lawton@priv.gc.ca

REMARQUE : Pour nous permettre de leur répondre plus rapidement, nous demandons aux journalistes de présenter par courriel toute demande d’entrevue ou de renseignements complémentaires.

Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez cocher toutes les réponses pertinentes (obligatoire) : Erreur 1 : Ce champ est obligatoire.

Remarque

Date de modification :