Blogue

Quel est votre sentiment d’aise en ligne?

Une récente recherche menée au R.-U.. sur les réseaux sociaux a démontré que plusieurs utilisateurs des réseaux ne sont pas très préoccupés par l’affichage de renseignements personnels en ligne parce que le but des sites de réseautage social est justement de partager des détails à son sujet afin de joindre d’autres personnes et de communiquer. Ce point de vue n’est pas surprenant, puisque l’être humain a tendance par nature à se concentrer sur les avantages et à ne pas envisager toutes les conséquences possibles. Également, le sentiment d’aise des gens en ligne est relié directement aux hypothèses qu’ils font par rapport au risque.

Lire la suite

Un mot concernant le droit d’auteur

La semaine dernière, après des mois de conjectures de la part de critiques et de médias, le ministre de l’Industrie a dévoilé les nouvelles modifications à une loi canadienne sur la propriété intellectuelle, la Loi sur le droit d’auteur. Des tentatives précédentes de refonte de la loi en 2005 avaient été abandonnées lorsque le Parlement était entré en mode électoral. Cela avait grandement éteint le débat public sur le projet de loi, contre lequel les champions de la protection de la vie privée du Canada s’étaient prononcés. À l’époque, les commissaires à la protection de la vie privée du Canada, de l’Ontario et de la Colombie-Britannique avaient tous exprimé des préoccupations similaires concernant l’orientation du gouvernement.

Lire la suite

Enjeux en matière de protection de la vie privée dont il a été question à MESH

Certain d’entre nous au Commissariat ont assisté à la conférence de MESH à Toronto le mois passé, profitant de l’occasion d’entendre nombre de penseurs éminents et innovateurs dans les domaines des médias, de la technologie et de la société. La protection de la vie privée, la protection des données et la gestion de la réputation ont fait l’objet de discussions dans plusieurs séances, mais deux vidéoclips démontrant en quoi les utilisateurs en ligne peuvent avoir des approches bien différentes de la protection de la vie privée et des renseignements personnels sont offerts.

Lire la suite

Aimez-vous qu’on vous observe?

La réponse est oui, croit l’auteur d’un nouvel article sur la surveillance paru dans The Walrus. Hal Niedzviecki affirme qu’alors que l’idée d’être surveillé nous dérangeait auparavant (pensez à 1984 de George Orwell), les caméras et autres techniques de surveillance sont à ce point répandues aujourd’hui qu’on ne les remarque plus. Il ajoute que quand on les remarque, on n’y porte plus attention (à preuve : lorsqu’on a annoncé l’installation de 10 000 caméras dans les métros, tramways et autobus de Toronto, Niedzviecki affirme que les citoyens « ont haussé les épaules et ont repris leur train-train »).

Lire la suite

Projet « Nouvelle transparence »

Plusieurs universités canadiennes, dont les universités Queen’s et Victoria, ont récemment lancé une étude multidisciplinaire sur les répercussions sociologiques et culturelles de la surveillance. Le Conseil de recherches en sciences humaines du Canada a octroyé 2,5 millions de dollars au projet The New Transparency: Surveillance and Social Sorting (« La nouvelle transparence : surveillance et classification sociale »).

Lire la suite

La protection de la vie privée sur les applications Facebook — le risque du SuperPoke

Le site de réseautage social Facebook a fait l’objet d’un examen récemment en raison de ses pratiques laxistes en matière de sécurité dans ses applications. Les applications de Facebook sont créées par des réalisateurs de logiciels de tierce partie et sont exécutées sur des serveurs de tierce partie. Ces applications peuvent prendre diverses formes — jeu-questionnaire, jeu ou simplement une autre façon de joindre des amis — mais le point commun entre ces applications est qu’elles permettent aux réalisateurs de logiciels d’accéder aux données personnelles des utilisateurs de Facebook.

Lire la suite

Les caméras de télévision en circuit fermé du R.-U.. sont-ils un fiasco?

Elles le sont, selon un des principaux agents de police de Londres. Lors d’une entrevue pour le Guardian, Mick Neville, chef du nouveau bureau Visual Images, Identifications and Detection de Scotland Yard, a dit que même si la Grande-Bretagne a plus de caméras de sécurité que tout autre pays d’Europe, les caméras de télévision en circuit fermé n’ont, jusqu’à maintenant, aidé à résoudre que trois pour cent des vols à la tire à Londres.

Lire la suite

Montrant les blogues 221 à 230 de 287.

Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez cocher toutes les réponses pertinentes (obligatoire) : Erreur 1 : Ce champ est obligatoire.

Remarque

Date de modification :